60 élèves découvriront les métiers de L’Arsenal pour la Journée nationale des jeunes

À l’occasion de la Journée nationale des Jeunes qui ouvre les portes du monde du travail aux élèves, Animafac accueillera deux groupes de lycéen.ne.s dans son tiers-lieu associatif le jeudi 17 mars 2016.

DÉMYSTIFIER LE MONDE DU TRAVAIL EN ASSOCIATION

Alors que 1,8 millions de personnes travaillent dans des associations en France et que ce secteur représente à lui seul 10% du PIB, rares sont les collégien.ne.s et lycéen.ne.s qui rêvent d’une carrière associative. Le secteur n’a pourtant rien à envier au monde de l’entreprise. Il propose de nombreuses opportunités porteuses de sens qui impliquent différemment les salarié.e.s.

Dans son tiers-lieu d’associations étudiantes L’Arsenal, Animafac héberge 6 structures créées et dirigées par des jeunes dont l’objectif est de professionnaliser leur association et de faire essaimer leurs innovations sociales sur de nouveaux territoires.

Au total, ce sont 28 salarié.e.s, 18 volontaires en Service civique et une centaine de bénévoles qui construisent tout au long de l’année de nombreuses actions d’intérêt général contribuant à d’importantes avancées sociales dans la France entière.

 

LE 17 MARS, 60 LYCÉEN.NE.S RENCONTRERONT DES PROS DE L’ASSOCIATIF DE MOINS DE 30 ANS

À L’Arsenal, de nombreuses compétences métiers se côtoient au quotidien. Gestion de projet, community management, gestion administrative et/ou financière, gestion des ressources humaines, relations publiques, animation de réseau, tutorat de volontaires en Service civique… Chaque structure est pilotée et animée par des professionnel.le.s de moins de 30 ans.

Pendant 2 sessions de 2 heures, 60 lycéens en Terminale ST2S au lycée René Cassin à Gonnesse découvriront 3 métiers : responsable de la communication, directrice administrative et financière et chef de projet. Ils participeront également à un quiz sur les clichés dans le secteur associatif et pourront discuter avec des porteurs et porteuses de projets.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir