Et si nous disions STOP aux clichés sur les jeunes dans les médias ?

À Paris, les 20 et 21 septembre, des jeunes venant de toute la France et issus de diverses structures de jeunes et de jeunesse* se sont réunis en jury en vue de  la 7ème édition du prix Stop aux clichés sur les jeunes dans les médias.

La campagne Stop aux clichés

Vous vous demandez certainement ce qu’est Stop aux clichés ? Il s’agit d’une campagne de sensibilisation et d’information, mais c’est aussi un prix pour récompenser les journalistes qui donnent la parole aux jeunes et montrent une image diversifiée de la jeunesse. L’objectif de cette campagne est de démontrer une réalité ; celle de la persistance des clichés sur les jeunes vis-à-vis d’une société qui les jugerait paresseux, non engagés, ignorants, égoïstes, individualistes, bref, à l’origine de tous les déboires… Autant de termes à visée négative que le jury a pointé du doigt tout le long du week-end pour justifier ses choix volontaires et engagés.

Mieux connaître les médias

Pour Zoé, volontaire en service civique à la mission locale de Poitiers, sa présence au jury était une « manière d’aller plus loin », il s’agit d’un « engagement personnel » et d’une façon de « connaître mieux les médias ». Il est vrai qu’ils en ont appris beaucoup pendant ce week-end. Le samedi après-midi était consacré à une formation dispensée par Philippe Merlant, journaliste à France Inter, permettant de définir et de cadrer les enjeux de la démarche et de maîtriser les outils d’analyse médiatique.

Des journalistes récompensés le 18 octobre aux Assises du journalisme

Malgré un réveil dominical plutôt difficile pour de nombreux jurés, tout le monde étaient d’attaque pour commencer les délibérations de la matinée. Au programme, l’analyse de quatre types de médias : la presse écrite, la presse en ligne, les reportages télévisuels et radiophoniques. L’étude des articles et reportages retenus a donné lieu à des débats animés parmi le jury qui a gardé à cœur d’être pointilleux et de présenter des critiques constructives. Chacun a exprimé ses avis, ses critiques permettant ainsi d’établir la liste des lauréats 2014.

Les délibérations du jury se sont achevées vers 15h autour d’un déjeuner bien mérité et dans la bonne humeur. Verdict du jury le 18 octobre prochain lors des Assises du journalisme qui auront lieu à Metz !

Gwenola, engagée en service civique Animafac à Poitiers
Damien, engagé en service civique Animafac à Strasbourg

 

*Cette année, le jury était composé de l’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (ANACEJ), de l’association Jets d’encre, du réseau national des juniors associations (RNJA), d’Animafac, de l’union nationale des missions locales (UNML) et de l’association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV).

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir