Ça s’est passé à la journée sur la Participation des jeunes en Europe

Le 7 juin, une centaine d’associatifs a participé à une journée dédiée à l’engagement des jeunes en Europe à Paris. Entre débats, ateliers et présentation de l’étude récemment publiée par le réseau, la journée a tenu toutes ses promesses.

Accueillis dès 9 heures dans les locaux du Centre de Recherche Interdisciplinaire, les participants ont pu participer à une journée riche en informations et en rencontres. La matinée étant largement dédiée à la présentation de l’étude « Le développement de la participation des jeunes en Europe », elle a également permis aux associatifs de montrer toute l’étendue de leur savoir !

Un grand quizz était en effet organisé. Dans quel pays les jeunes sont-ils le plus engagés ? D’où viennent les fonds d’aide aux projets associatifs en Finlande ? Qu’est-ce que le Jong Lokaal Bokal ?… des questions pointues et, à la fin, une équipe qui repart avec un sac de goodies et de bonbons !

À la rencontre de jeunes européens engagés

À la mi journée, un world café était proposé. Un quoi ? Le world Café est un atelier d’échanges décliné en deux ou trois temps. Un ou plusieurs orateurs accueillent des participants et abordent avec eux un thème précis. Après 15 minutes, les groupes tournent et se dirigent vers un autre thème.

Durant cette séance, les associatifs ont dont pu discuter d’engagement avec leurs homologues espagnols, allemands, anglais, néerlandais, roumains et italiens… De quoi en apprendre plus sur ce qui se fait et ce qui fonctionne ailleurs.

Quatre ateliers pour aller plus loin

Durant l’après-midi, quatre ateliers étaient proposés aux participants ; quatre ateliers permettant de réfléchir sur des points concrets de la vie étudiante et de l’engagement. L’atelier sur « l’implication des jeunes dans les territoires », a permis de prendre la mesure des dispositifs existant en matière de consultation et participation des jeunes. L’atelier sur « l’empowerment » a permis d’apporter un éclairage sur cette notion complexe et souvent mal comprise.

Autre temps d’échange, « La citoyenneté à l’école » a donné, quant à lui, l’occasion aux participants de se pencher sur la complémentarité entre éducation formelle et non formelle. Enfin, « Demain, tous volontaires ? » a posé les bases d’un débat sur le dispositif du service civique, son évolution et son impact dans le développement de l’engagement des jeunes.

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir