Le discours de fin de mandat de Bérénice, présidente d’Animafac pendant 3 ans

Bérénice Jond a été la super présidente d’Animafac pendant 3 ans. Le 6 juin dernier, lors de l’Assemblée générale d’Animafac, Bérénice a dit au revoir à tous les membres du réseau à travers un discours inspirant empreint de dynamisme et d’engagement, tout à son image. (Re)découvrez-le ici.

« Après presque 6 ans dans le milieu associatif étudiant, et quand le moment est venu d’aller voir ailleurs pour y être, on ne peut s’empêcher de regarder en arrière. Et pourtant. Je ne parlerai pas ici du passé (il y en a trop qui attendent que je devienne émotive) mais je parlerai du présent et de l’avenir.

Je voudrais revenir sur ce que nous, individuellement et collectivement, sommes ici. Sur ce que les associations étudiantes représentent et sur la vision qui nous anime au quotidien. Pour la plupart, nous venons à l’engagement par curiosité, pour les amitiés, et surtout pour s’amuser. Puis on se prend à notre propre jeu. On y apprend des choses, on développe nos valeurs, on y pratique le dialogue, on découvre la beauté et parfois la difficulté du collectif, on y fait des choses improbables et surtout on y fait ce qu’on veut.

Et il y a là quelque chose de magnifique : les associations étudiantes sont cet espace de liberté, d’expérimentations, d’échecs magistraux parfois et de réussites aussi magistrales quelques mois après. Peu à peu, l’engagement nous grandit et on grandit avec lui. Tout ceci a d’autant plus de valeur que cela repose sur le collectif. On pense ensemble, on construit ensemble, on vit ensemble. On est collectif d’individus, collectif de collectifs, réseau. Car grandir c’est aussi prendre de la hauteur. C’est regarder plus loin que le bout de sa fac, que les limites de son champ d’action. C’est réaliser qu’on porte tous ici les mêmes valeurs. Pétries d’une exigence de démocratie, d’une liberté pour toutes et tous de s’engager, nos valeurs font la force du réseau.

Enfin, je tiens à vous faire part d’un sentiment qui est devenu une certitude : les associatives et les associatifs étudiants sont une belle bande d’inconscients ! Inconscients parce qu’ils ne savent pas toujours qu’ils contribuent à modeler le monde de demain dès aujourd’hui, inconscients parce qu’ils ont l’audace d’être « poil à gratter » à leur échelle, questionnant les habitudes, proposant un autre modèle, et le mettant en œuvre par tous les moyens possibles. Les associations étudiantes sont une chance souvent sous- estimée. Continuez à défendre ce que vous faites et la manière dont vous le faites, ouvrez la voie aux suivants pour qu’à chaque fois que vous réalisez une chose, ce soit plus facile pour eux de faire la même chose. Continuez à réaliser les projets imaginés à 3h du mat’ autour de bières et soyez convaincus que plus ils sont fous, plus ils valent le coup !

« La grandeur des actions humaines se mesure à l’inspiration qui les fait naître » disait Pasteur. Continuez à être inspiré, à faire de la folie votre propre norme, à cultiver les idées et à grandir avec les autres pour que la société entière change avec nous ! »

 

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir