#EnServiceCivique : comment Lydie s’est retrouvée au milieu de battles de Hip-hop

Lors de la dernière formation civique et citoyenne organisée par Animafac, nous avons récolté les témoignages de Timothé, Lydie, Zuzana, Sarah et Hélène, volontaires en Service civique dans les 4 coins de la France. Pendant un mois, découvrez chaque mercredi les motivations et les ambitions d’un.e de ces 5 volontaires.

Aujourd’hui, on vous présente Lydie, volontaire en Service civique qui a trouvé sa voie avec l’asso Keur Eskemm.

Lydie

 

Dans quelle asso es-tu volontaire en Service civique ?

Keur Eskemm, qui veut dire maison de l’échange, c’est du woloff et du breton. On fait la promotion d’initiatives jeunes et de l’engagement des jeunes dans des projets innovants et expérimentaux, comme avec le LAP par exemple ! (NB : le LAP ou Laboratoire Artistique Populaire est un des projets lauréats de LA RIPOSTE #toutélié ;))

Quand as-tu commencé ta mission ?

J’ai commencé ma mission en octobre 2015 mais j’étais déjà bénévole dans cette asso en tant que vice-présidente com’ lorsque j’ai eu la possibilité de faire un Service civique.

 

Et donc tu as fait un Service civique car tu voulais aller plus loin avec Keur Eskemm ?

Je suis devenue bénévole chez Keur Eskemm à la suite d’un stage dans l’association. Un événement important arrivait, je voulais participer à l’organisation et je me sentais vraiment bien dans cet environnement. N’être “que” bénévole était assez frustrant car je devais aller en cours mais être également disponible pour l’organisation de cet événement. Les membres de l’asso m’ont alors proposé de me prendre en Service civique l’année suivante. C’était parfait car cela me permettait de concrétiser mes études, tout ça dans le milieu que j’aime, avec des valeurs qui correspondent aux miennes !

 

Qu’est-ce que t’as fait de + cool avec Keur Eskemm ?

Grâce à Keur Eskemm, j’ai aussi eu la chance d’aller à un festival de Hip hop session à Nantes. On a notamment pu rencontrer une  personne chargée de mission de l’asso organisatrice du festival et assister à des battles. C’était vraiment intéressant car je n’étais jamais allée à ce genre d’événement et j’ai découvert cet autre univers et plein de nouvelles danses ! C’était impressionnant, même émouvant à vrai dire !

 

Et pour la suite, ça te donne envie de faire quoi ?

L’expérience du Service civique m’a beaucoup ouvert l’esprit ! J’ai découvert plein d’autres aspects de la culture, on a été voir des spectacles de danse, des spectacles de théâtre, des arts que je connaissais moins. On est aussi allé voir ce qui se passait culturellement dans d’autres villes !

Du coup, j’ai envie de bouger, j’hésite entre Paris… Et Angoulême. Dans ces 2 villes il y a des licences pro sur la communication et le management de projets événementiels. Avec le LAP, j’ai participé à l’organisation d’un forum, ça donne de l’adrénaline, c’est vraiment dans ce genre de projet que je me sens bien !

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir