#EnServiceCivique : comment Sarah a trouvé sa voie

Lors de la dernière formation civique et citoyenne organisée par Animafac, nous avons récolté les témoignages de Timothé, Lydie, Zuzana, Sarah et Hélène, volontaires en Service civique dans les 4 coins de la France. Pendant un mois, découvrez chaque mercredi les motivations et les ambitions d’un.e de ces 5 volontaires.

Aujourd’hui, on vous présente Sarah, volontaire en Service civique qui a trouvé sa voie avec l’asso Chantiers-Passerelles.

Sarah-800x800

Dans quelle asso es-tu ?

Je suis dans l’asso Chantiers passerelles, une asso qui promeut la peine de travail d’intérêt général comme alternative à la peine de prison dans certains cas.

Quelle est ta mission ?

Un des buts de ma mission est de faire connaître le travail d’intérêt général auprès d’acteurs du milieu, de les mettre en réseau et de comprendre les freins qu’ils peuvent rencontrer dans la création de mission de TIG (travail d’intérêt général). En ce moment, je participe à l’élaboration d’un colloque sur le travail d’intérêt général. En binôme avec mon tuteur, je peux toucher à tous les aspects de l’organisation du colloque.

Pourquoi tu as décidé de faire un Service civique ?

Pour plein de raisons ! J’ai fini mes études en septembre, j’ai un M2 et je ne savais pas trop quoi faire, j’avais plein de possibilités et j’étais un peu perdue. J’avais envie d’avoir un peu d’autonomie financière. Alors, j’ai regardé du côté du Service civique et je suis tombée sur cette annonce qui correspondait pleinement à ce que je voulais faire.

Qu’est-ce qui t’a marqué pendant ta mission ?

Plusieurs rencontres m’ont marquée, notamment une : un bailleur social qui s’est déplacé jusqu’à Lyon pour venir nous voir. Ce RDV devait durer 3 heures et finalement on est restés ensemble toute une journée. Ils participeront probablement au colloque que nous organisons. C’était une vraie belle rencontre. Grâce à cette asso, je rencontre des gens tops, engagés et qui nous font voir les choses autrement.

Qu’est-ce qui va se passer après pour toi ?

Le Service civique m’a fait remettre en cause pas mal de choses puisque j’ai décidé de passer des concours pour travailler dans l’administration pénitentiaire. On ne nous parle que très peu de ces services à la fac alors qu’ils représentent beaucoup de travail dans le domaine du droit.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir