Mercredi 29 août, des associatifs du réseau Animafac ont eu l’opportunité de dialoguer avec Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Un échange qui aura permis de rappeler à la ministre la place qu’occupent les associations étudiantes sur les campus et les territoires ainsi que de lui donner quelques pistes pour favoriser la prise d’initiative et la reconnaissance de l’engagement des étudiants.

 

La Maison des initiatives étudiantes de la ville de Paris accueillait pour la première fois Geneviève Fioraso, nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, aux côtés de Didier Guillot, adjoint au maire de Paris chargé de la Vie étudiante, et de François Weil, recteur de l’académie de Paris, pour un échange avec des membres d’Animafac. L’occasion pour notre réseau de rappeler l’intérêt de soutenir l’engagement associatif étudiant, et pour la ministre de présenter les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche qui se tiendront à la rentrée.

 

Favoriser la reconnaissance de l’engagement associatif étudiant

 

Cette première rencontre de deux heures avec la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est faite sur un ton très détendu. Les membres du réseau ont ainsi pu tour à tour exposer quelques points essentiels pour Animafac, qu’il s’agisse de la valorisation de l’engagement et de la prise d’initiative au sein des universités ou de la reconnaissance des associations étudiantes comme acteurs d’utilité sociale. Jonathan de l’association ESN France s’est notamment attardé sur le renforcement des liens qui doit s’opérer entre associations étudiantes et services dédiés à la vie étudiante. Amandine de l’association Étudiants et Développement a quant à elle présenté plusieurs propositions pour améliorer le Fonds de soutien et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE). Geneviève Fioraso a invité le réseau à défendre ces contributions dans le cadre des Assises de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

Des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche ouvertes à tous

 

Les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche se tiendront dès la rentrée. Rappelant que les étudiants étaient sa priorité ainsi que celle de ces Assises, Geneviève Fioraso a présenté ce travail de concertation qui se déroulera au niveau national, territorial mais également sur internet.

 

Elle a notamment invité les associations du réseau à participer aux Assises territoriales qui seront organisées à la mi-octobre, rappelant qu’elles doivent permettre de discuter de la réussite des étudiants et de l’amélioration de leur cadre de vie, mais aussi de sujets plus transversaux comme les nouvelles ambitions à donner pour la recherche française ou encore l’amélioration du paysage de l’enseignement supérieur.

 

Pour plus d’informations sur ces Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche ou pour contribuer, un site a été lancé : www.assises-esr.fr

Soyons sociaux
Réagir c'est agir