Les spécificités des associations de jeunes dirigées par des jeunes (2009)

Le paysage associatif français, si on le compare à celui de ses voisins européens, est marqué par une originalité. Alors que nos homologues comptent entre 50 et 100 organisations de jeunes, il existe en France à peine plus d’une dizaine d’associations gérées et animées par des jeunes. Nous sommes pourtant persuadés que les associations de jeunes jouent un rôle essentiel puisqu’elles permettent une citoyenneté active des jeunes, ainsi que l’émergence d’une parole de jeunes dans l’espace public.

Partant de ces constats et de ces convictions, et dans un contexte qui a vu récemment s’exprimer des signes d’une forte tension intergénérationnelle, nous avons décidé de porter dans le débat public le sujet de l’utilité sociétale des associations de jeunes.

Mieux connaître les associations de jeunes dirigées par des jeunes

Pour ce faire, il nous semblait tout d’abord indispensable de mieux connaître la réalité des associations de jeunes. Or, à ce jour, il n’existait à notre connaissance que très peu d’études sur le sujet. Animafac, la JOC et le MRJC, trois de ces associations, ont donc décidé d’amorcer ensemble un travail de recherche sur leur univers, afin de répondre aux questionnements suivants :

  • Quelles sont les spécificités d’Animafac, de la JOC et du MRJC ? Comment caractériser ces organisations de jeunes, dirigées par des jeunes ?
  • Qu’ont-elles en commun ? Qu’est-ce qui les distingue des autres associations ?
  • Quels sont les effets du fort turn-over qui les caractérise, notamment au niveau des dirigeants ?
  • Quelle est l’utilité civique et sociale de ces associations ?

Synthèse

> Télécharger la synthèse de l’étude

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir