Fondée en 2010, l’association Appellation d’Origine Campus se mobilise pour le développement de jardins partagés sur le campus de l’Université de Bordeaux.

 

Certains en doutent peut-être encore, mais le libre accès à une alimentation saine et de qualité n’est pas un privilège. C’est un droit fondamental que les étudiants ne sont pas toujours en position de faire respecter. C’est pourquoi l’association AOC (Appellation d’Origine Campus, ça ne s’invente pas) a pris les choses en main.

 

Comptant actuellement plus d’une cinquantaine d’adhérents, l’association entend promouvoir et défendre l’implantation de jardins partagés sur le campus de l’Université de Bordeaux. Une solution simple et concrète pour contrer la mal bouffe qui reste à l’heure actuelle la norme dans nos assiettes. Selon les membres de l’association, seule l’alimentation biologique permet de retrouver les qualités gustatives et nutritives des produits de qualité. Or, si l’achat de fruits et légumes de saison constitue souvent une contrainte majeure pour les finances des étudiants les moins aisés, l’option du bio tient souvent du fantasme. La moindre carotte coûtant souvent un bras.

 

S’il s’agit de donner aux étudiants un accès à une alimentation de qualité, la démarche d’AOC revêt également un enjeu environnemental. Je ne vous fais pas un dessin, mais la consommation de tomates au mois de décembre signifie un mode de culture hors sol digne de Matrix (si, souvenez-vous, le champs d’humains…), un transport long, onéreux, polluant… Que du bonheur, en somme. Les jardins partagés permettent une culture propre, artisanale et locale. Un modèle aux antipodes de celui vanté par la World Company. Sans compter qu’il évolue librement et en totale indépendance face aux logiques commerciales et leurs petites bizarreries arithmétiques.

 

Pour arriver à ses fins, AOC doit pouvoir sensibiliser une population universitaire pas toujours très réceptive. C’est pourquoi, lors du Festival des Campulsations de 2010, elle a choisi d’aborder la problématique de l’alimentation en diffusant une série de livrets de menus élaborés en collaboration avec une diététicienne. Dans les livrets, des recettes simples, pas chères et surtout bio. Par la suite, l’asso a créé des calendriers de fruits et légumes de saison. Des calendriers qui seront progressivement affichés dans tous les restaurants universitaires d’Aquitaine.

 

La démarche de l’association AOC a, par ailleurs été récompensée à plusieurs reprises. (Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme en 2010, Trophée Agenda 21 du Conseil de la Gironde en 2011, Prix culture action du CNOUS en 2012). Excusez du peu !

 

Les questions d’alimentation, d’agriculture bio, de circuits-courts ou tout simplement de protection de l’environnement vous intéressent ? Allez faire un tour sur le site d’AOC pour en savoir plus sur ses projets.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir