Au coeur de Paris, l’association Arsinica porte fièrement l’héritage et la culture du cinéma indépendant chinois. Accueillant les étudiants et le public lors de projections hebdomadaires et d’un festival annuel, elle se consacre à faire découvrir un pan méconnu du patrimoine chinois.

 

Association culturelle, Arsinica entend rassembler les étudiants chinois de France et les esprits curieux autour d’un projet riche. Elle promeut et diffuse le patrimoine du cinéma indépendant de l’Empire du milieu. Loin des standards et des clichés véhiculés par les blockbusters asiatiques, leurs maîtres King fu qui courent sur les murs et leurs intrigues réglées sabre au clair, les licences indépendantes proposent de nombreuses productions… et parfois quelques perles rares. Depuis 2010, l’association poursuit son développement et propose au public le Cycle Shadows, un rendez-vous mensuel au studio des Ursulines à Paris et transposition du festival éponyme.

 

De janvier à mai 2013, Shadows invitait le public à participer à ses séances de cinéma indépendant chinois. Chacun a pu voir un aperçu de la création récente et plus ancienne de cette cinématographie à travers des thématiques variées. Grande messe du 7ème art chinois en mode underground, le Festival Shadows fait découvrir une sélection de films au public parisien. Durant une semaine, au mois de novembre, les curieux peuvent pénétrer dans un univers affranchi des censures politiques et des soit-disant logiques commerciales.

 

Pour plus d’informations sur le festival Shadows et sur les projections mensuelles proposées par Arsinica, connectez-vous sur le site de l’association. 

 

Crédits photo : affiche de la dernière édition du Festival Shadows, organisé en novembre 2012

Soyons sociaux
Réagir c'est agir