Avant/après : mon expérience en service civique

Vanessa, Manon, Gwenola et Amandine sont toutes les 4 volontaires en service civique au sein d’Animafac où elles sont animatrices de réseau. Ainsi, chacune dans un coin de la France, elles accompagnent les assos étudiantes sur le terrain au travers de formations et de rencontres. À 1 mois de la fin de leur mission et à l’occasion des 5 ans du service civique, elles nous racontent ce que cette expérience a changé pour elles.

Étiez-vous familières du milieu associatif étudiant avant d’être en service civique chez Animafac ?

Manon : je n’ai jamais été bénévole, mais je connaissais assez bien le milieu associatif car j’ai fait tout mes stages dans des assos.

Amandine : oui, j’étais surtout impliquée dans des associations sportives et notamment dans l’organisation d’événements.

Vanessa : à la fac, j’ai été membre de l’association Cargo 209, c’est d’ailleurs comme ça que j’ai connu Animafac !

Gwenola : moi, je connaissais très peu finalement, j’ai fait un passage rapide dans une asso à l’université, mais pas plus.

Pourquoi avez-vous pris la décision de faire un service civique ?

Vanessa : par envie, je connaissais déjà Animafac, j’étais notamment intervenue à un Week-end au campus. Et puis j’ai arrêté mes études en psycho. Je ne me reconnaissais plus vraiment dedans. J’ai pris une petite année pour réfléchir à ce que je voulais faire, je désirais surtout m’investir dans le secteur associatif. Du coup, lorsque j’ai vu la proposition de mission en service civique d’Animafac, je me suis lancée !

Gwenola : j’étais complètement paumée et je souhaitais sortir un peu du côté théorique que peuvent avoir les cours universitaires. J’avais envie d’une expérience concrète, sur le terrain. Du coup, le service civique était une bonne option !

Manon : moi, j’ai fini mes études en septembre dernier, j’étais en sociologie. J’avais eu plusieurs expériences en association avant d’arriver chez Animafac, mais toujours pour réaliser des études socio. Je me suis rendu compte que j’avais envie de faire des choses beaucoup plus concrètes ! Quand j’ai vu la mission d’animatrice de réseau, je me suis dit que c’était exactement ce qui me fallait.

Amandine : après un cursus en sport étude. Je me suis rendu compte que ce qui me plaisait vraiment c’était l’ESS. J’ai alors cherché une nouvelle formation, mais avant de me lancer je souhaitais avoir une première expérience dans le secteur associatif/ESS.

Et maintenant ?

Vanessa : maintenant, je vais reprendre mes études ! Cette mission de service civique m’a confortée dans l’idée de travailler dans le milieu associatif. Mon domaine de prédilection c’est la culture. Donc je vais probablement tenter l’entrée dans un master d’actions culturelles.

Gwenola : j’ai vraiment bien aimé tout le volet formations d’Animafac, du coup, je vais me lancer là-dedans en reprenant mes études pour un cursus qui me permettra de faire de la formation plutôt pour les adultes.

Manon : cette mission de service civique m’a fait découvrir l’économie sociale et solidaire et ça m’a vraiment convaincue. Je ressors de cette expérience avec l’envie de créer, de monter ou de gérer des projets dans l’ESS.

Amandine : pareil pour moi, l’ESS, je connaissais déjà et ça m’a encore plus convaincue. Je vais donc essayer de poursuivre dans cette voie. Je tente notamment l’entrée à l’institut du service civique !

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir