Claude Bartolone propose un droit à l’année de césure pour les étudiants

Le Président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone a remis au Président de la République le rapport de la mission sur l’engagement citoyen et l’appartenance républicaine. Celui-ci comporte de nombreuses préconisations pour « libérer l’engagement des Français et refonder le lien civique ».

Animafac se réjouit d’y voir figurer une proposition concernant l’année de césure :

« Mesure 2.5 – Ouvrir à tout étudiant le droit à une année de césure pour accomplir auprès d’une association une mission d’intérêt général, avec réduction des frais d’inscription si la mission dure au moins six mois et droit à réinscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur à la rentrée suivante. »

Depuis plusieurs années, Animafac s’engage pour le droit à la césure des étudiants qui est un temps de construction personnelle aussi formateur que les études.

Si une partie des propositions du rapport nous questionne, celui-ci reste cependant très riche en recommandations.

Consulter le rapport de Claude Bartolone

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir