Association solidairen Aquadev France participe activement à la réfection d’un ancien bateau de pêche. Son but ? En faire un dispensaire flottant destiné aux populations haïtiennes. Un bel exemple de projet interassociatif et international. Les responsables de l’asso nous en disent plus sur leur mode d’action.

 

Quelques mots sur le projet global de l’association ?

 

La finalité de ce projet est de restaurer un ancien bateau de pêche, le Rêve de Mousse, pour en faire un dispensaire flottant destiné aux populations haïtiennes. Il s’agit d’un projet co-construit par Aquadev (en France et à Haïti) et Solidarité pêche, notre partenaire en Bretagne. L’esprit de la démarche a été formulé par Aquadev Haïti. Ils nous ont accordé leur confiance.

 

Quel budget pour ce projet ?

 

Pour la partie du projet assumée par Aquadev France, le budget équivaut à 40 000 euros. Ces financements nous viennent principalement du Conseil Régional de Bretagne, du Rotary Club et de dons en nature, en compétences et en monnaie sonnante et trébuchante. Nous avons notamment bénéficié de l’aide des Chantiers Navals locaux qui nous ont ouvert leurs locaux. Nous remercions bien entendu tous nos financeurs et partenaires.

 

Quel a été votre action dans ce projet global ?

 

Nous avons concentré nos efforts sur la communication et la mobilisation. Pour ce faire, nous avons organisé des rencontres et des opérations de sensibilisation à l’action de notre partenaire haïtien autour des chantiers navals. Mais ce n’est pas tout. Nous avons également mis en place un soutien logistique, financier et médiatique pour servir le projet.

 

Combien de personnes sont mobilisées chez vous ?

 

Entre 8 et 10 personnes sont sur le pont en permanence. Nous avons même amené des parisiens en Bretagne pour retaper le bateau !

 

Un point important pour mener à bien une telle démarche ?

 

Le point crucial dans une démarche telle que la nôtre c’est la confiance que les partenaires placent en nous. C’est la clef du succès. Sans elle, rien ne peut être mis en place. Et pour l’obtenir, il faut assurer. Autre domaine stratégique, les ressources humaines doivent absolument être gérées avec intelligence. Lorsqu’on retape un bateau et que l’on travaille en coordination avec d’autres entités, il est nécessaire de bien organiser son équipe et de distribuer correctement les rôles de chacun, de diviser les tâches.

 

Pour aller plus loin, voici quelques fiches pratiques illustrant certaines problématiques de ce projet : 

 

>> http://www.animafac.net/fiche-9-des-outils-web-pour-travailler-en-equipe/

>> http://www.animafac.net/fiche-12-communiquer-sur-son-evenement-aupres-des-medias-et-du-public/

>> http://www.animafac.net/fiche-14-financer-un-projet-etudiant/

>> http://www.animafac.net/fiche-15-rechercher-et-gerer-des-partenariats-prives/

>> http://www.animafac.net/fiche-25-rediger-une-convention-de-partenariat/

 

Crédits photo : quelques membres d’Aquadev France devant le Rêve de Mousse @Aquadev France

Soyons sociaux
Réagir c'est agir