Sur votre 31 grâce à la Cravate Solidaire

Association atypique, la Cravate Solidaire contacte les entrepreneurs, récupère costumes, chemisiers et autres chaussures de cuir pour en faire profiter aux jeunes actifs qui n’ont pas les moyens d’investir dans un trois pièces hors de prix.

Vous devez vous présenter face au recruteur d’une grosse boite mais votre style baggie tee shirt fluo baskets risque de faire tache. Comment ne pas se faire jeter comme un malandrin avant même d’avoir dégainé son CV ? Une association parisienne a la solution ! La Cravate Solidaire s’engage aux côtés des jeunes diplômés n’ayant pas les moyens d’investir dans un costard trois pièce. En récupérant et redistribuant des vêtements professionnels à ceux qui en ont besoin, elle contribue à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Concrètement, les membres de la structure collectent vestes, blazers, costumes, chemisiers, tailleurs et autres chaussures pour les prêter aux personnes qu’ils accompagnent dans leur démarche. Une conseillère en image est même là pour les aider.

Comment faire ?

Pour se procurer un accessoire ou une tenue complète, rien de plus simple. Il suffit de contacter l’association et d’exposer vos besoins. Vous pouvez également devenir adhérent de l’association et disposer des conseils et d’un accompagnement qualifié en plus de vêtements de qualité nécessaires pour des entretiens, stages ou début de jobs. Sachez, enfin, que les vêtements vous seront donnés (gratuitement, bien entendu). Ce qui est tout à fait appréciable lorsqu’un entretien important se profile et qu’on ne sait pas quoi mettre. Pour les essais ? Rendez-vous au local mis à la disposition de l’association par la Mission Locale.

Briser le barrage vestimentaire

« Nous venons en aide à deux types de personnes. Les associations spécialisées comme les Missions Locales ou l’Ecole de la seconde chance nous connaissent et nous envoient du monde. Mais nous essayons également de toucher les gens en dehors de ces circuits », assure Yann, service civique pour l’association. Il voit dans ce projet un moyen de briser le « barrage vestimentaire » qui isole les jeunes. Il ajoute, par ailleurs que « sans faire l’apologie du costume, il nous semble important de disposer d’une tenue correcte et adaptée pour que le recruteur se focalise sur une qualification et non pas une apparence ».

Vous êtes intéressés par le projet de la Cravate Solidaire ? Visitez son site et contactez l’équipe.

Crédits photo : L’équipe des fondateurs de la Cravate Solidaire

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir