Parfois, s’engager à long terme dans une association en tant que bénévole peut être compliqué : par crainte de ne pas avoir le temps, certain.e.s ne poussent pas la porte des assos et avec une certaine frustration se disent le fameux « on verra plus tard» .

Face à cela, de nouvelles formes de bénévolats ont éclos depuis quelques années, propulsées sur le devant de la scène grâce aux réseaux sociaux et aux applications. On va parler aujourd’hui d’une forme de bénévolat qu’on pourra appeler le « bénévolat à la carte ». Des assos de tout types y participent en proposant des missions : cela va du Samu social à l’asso étudiante en passant par les associations de quartier. Le principe du bénévolat à la carte est simple, on peut tout choisir : pour quelle asso on veut s’investir, combien de temps, où et pour faire quoi. Le point commun entre toutes les missions est qu’elles sont de courte durée et géolocalisées. Ce choix se fait via des sites et/ou applis comme BenenovaParis je t’aide ou ZeWaow, le tinder bénévole.

Pourquoi ça marche ?

  • Les applications, de fait, c’est la grande mode. Les interfaces sont dans l’air du temps, ça correspond exactement à l’utilisation qu’on peut avoir d’internet au quotidien.
  • Les missions courtes permettent de répondre à des contraintes des jeunes bien particulières : un emploi du temps déstructuré, un éventuel boulot étudiant et parfois, des retours dans sa famille le week-end. Sans compter qu’en tant qu’étudiant.e, on est souvent mobile !
  • Il n’y a plus à chercher pendant des heures sur internet l’asso pour laquelle on veut consacrer du temps. Allumez votre téléphone et l’univers de l’associatif vous ouvre grand ses portes ! Trouver une mission juste à côté de chez soi, ça booste la vie de quartier et ça facilite souvent la vie.
  • Cela répond aussi à un vrai besoin des assos : sur des événements ponctuels, il n’est pas toujours évident pour elles de mobiliser toutes les personnes nécessaires. Donc ce système serait une alternative en apportant tout droit sur un plateau des bénévoles motivé.e.s, frais et dispos.

Là, on peut se dire « woaw, trop bien, c’est L’INVENTION de 2015 » sauf que…   Le bénévolat à la carte, ça pose quelques questions :

  • Pour certains étudiants, être dans une asso, c’est adhérer aux valeurs de l’asso, intégrer une équipe parfois très soudée et faire vivre la vie de la cité de façon régulière. Cela permet de participer aux décisions importantes, bref, de s’impliquer pleinement. Cette méthode de bénévolat ponctuel ne convient donc pas à tout le monde : tout dépend de ce que vous recherchez et du temps que vous êtes prêt.e à y mettre !
  • Le bénévolat ponctuel, ça permet d’assurer sur des moments particuliers, mais cela n’aide pas l’asso à vivre de façon pérenne. En effet, sans un engagement sur le long terme et sans un noyau fort de bénévoles, il serait compliqué pour une association de continuer à faire des projets et de les mener à bien. Heureusement, ces formes de bénévoles courtes et longues entrent très bien en complémentarité !

La bonne nouvelle, c’est qu’avec ces nouvelles possibilités, le bénévolat ne risque pas de s’éteindre. Cette forme de bénévolat permet à des personnes qui n’auraient jamais cru pouvoir s’engager dans une asso de le faire, et qui sait, peut-être de poursuivre l’aventure associative dans la durée. Sans être exhaustif, voici donc un petit aperçu du bénévolat « à la carte ». Ce qui manque ce sont des témoignages, alors allez-y, racontez nous votre expérience : avez-vous déjà fait du bénévolat à la carte ? Qu’est-ce qui vous a plu ou déplu ?

Soyons sociaux
Réagir c'est agir
  1. Isa

    J’avais depuis longtemps envie d’être bénévole, et j’ai commencé cette année via benenova.fr : ils ont un calendrier mensuel qui présentent toutes les actions. J’apprécie de pouvoir choisir de m’impliquer selon mes dispos. En plus, les missions sont très concrètes (j’ai fait des distributions de repas et du tri de jouets), et en équipe (sympa pour rencontrer de nouvelles personnes !).

  2. Eléonore

    Comme Isa, j’ai découvert Benenova cette année. Et voilà qu’enfin j’ai pu faire du bénévolat !
    Le principe de l’association : mettre en relation des gens ayant envie d’être bénévoles mais qui n’ont pas le temps, avec des associations qui sont en manque de bénévoles. A nous de choisir les actions qui nous plaisent, avec les créneaux qui nous conviennent et on peut ainsi aider les associations en s’adaptant à notre emploi du temps d’étudiant.
    En plus les responsables sont très sympa, et l’ambiance est bonne. A essayer ! :)

  3. Marie

    Comme Isa et Eléonore j’ai découvert Benenova l’année dernière. Je voulais être bénévole depuis longtemps mais ne savais pas auprès de quelle association m’adresser car mes horaires sont irréguliers et je n’aime pas la paperasse tout simplement. Benenova propose des missions ponctuelles donc ça m’a tout de suite convenu. Ma préférence est la distribution des repas et j’ai également fait le tri de jouets avant Noël. J’y retourne dès que je peux car ces expériences de terrain correspondent vraiment à mon envie d’action concrètes et utiles.