Parties prenantes du programme « travail de mémoire, devoir de vérité » organisé par le réseau Animafac et soutenu par la Fondation pour la mémoire de la Shoah, des associatifs étudiants ont souhaité organiser une double exposition artistique et pédagogique au sein de la MIE, afin de rendre compte de ce qu’ils ont vu, entendu, et ressenti.

Salle 1
 » Un mur de mots, paroles spontanées sorties de la bouche des participants recueillies après le week-end…. des photos couleur ou de petits soldats de plomb, tels des témoins, se sont glissés sur un paysage de ruines… et des dessins réalisés au fusain où le noir et blanc rappellent l’atmosphère pesante ressentie sur place… »
Ensemble, avec ces trois supports bien différents, nous avons voulu retranscrire ce qu’il y a de plus personnel, enfoui au plus profond des émotions de chacun.
Aurélie Berlet
Aurélie Cenno
Jean Charles Teullier

Salle 2
 » Comment filmer Auschwitz aujourd’hui « 
60 ans se sont écoulés depuis la libération des camps d’Auschwitz. 60 ans. Aujourd’hui encore, se rendre sur les ruines d’Auschwitz semble une expérience dont il est impossible de ressortir indemne. Mais une fois de retour, comment en rendre compte à ceux qui ne l’ont pas vu ? Comment raconter ? Comment montrer ? Tout exposer ? Suggérer ? Voiler ? Que choisir ? La question mérite d’être posée. Une série d’extraits de films ou de montages personnels d’une durée de 1h30 seront projetés en continu.
Rémy Besson
Mélanie Gaussorgues

Salle 3
Par la diffusion d’extraits de textes à entendre et à lire, nous voulons montrer comment se construit un discours génocidaire et l’écho qu’il peut trouver dans une population.
Des textes comme celui d’Hannah Arendt,des lois de Nuremberg, du protocole de Wannsee où fut « organisé la solution finale » mis en parallèle avec le discours du président du gouvernement intérimaire rwandais, Théodore Sindikubwabo, invitant la population à « se mettre au travail » nous questionnent sur notre nature humaine. Une série de photographies illustrera la mise à mort systématique orchestrée par l’Etat. Sans vouloir mettre sur le même plan les génocides rwandais et juif, nous souhaitons montrer qu’il existe néanmoins des similitudes flagrantes.
Lancia Mafoua
Ketty Valence

Salle 4
Les erreurs du passé nous servent-elles réellement de leçon ? Savons-nous tirer les enseignements qu’elles nous donnent ? L’exposition qui aura lieu dans la salle du conseil interpellera les visiteurs sur la situation actuelle au Darfour, en la comparant sans ambiguïté avec certains évènements de la Shoah, afin de montrer l’importance d’une mobilisation internationale contre les exactions commises actuellement. Les séries de photos ramenées d’Auschwitz ou au Darfour permettront une illustration des actes commis, et une meilleure compréhension des évènements. Des textes explicatifs viendront renseigner le public.
Geoffrey Perrichon

Les jeudis étudiants, késaco ?
Les jeudis étudiants sont des activités hebdomadaires organisées à La Maison des Initiatives Etudiantes (MIE) dans le but de dynamiser la vie de la maison et de proposer aux étudiants des conférences, projections, débats sur des sujets d’actualités, et divers ateliers comme la découverte de l’improvisation théâtrale, ou du Yoga.

Télécharger le programme

Contacter les jeudis étudiants : 01 49 96 49 96 ou mmartane@animafac.net

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir