Le 2 mars dernier s’est tenue la première rencontre française du projet I AM EUROPE, initié par la Fondation Evens dans le cadre de l’Année européenne de la citoyenneté, et dont Animafac est l’un des partenaires. Retour sur cette journée.

 

I AM EUROPE, ça vient d’où ?

 

Souvenez-vous : à l’occasion du Forum National des Initiatives Jeunes, organisé en mars 2012, Animafac avait fait découvrir au grand public le projet de la Fabrique citoyenne.

 

 

Le but de la Fabrique ? Permettre à un panel représentatif de 40 citoyens, âgés de 16 à 30 ans, de pouvoir s’exprimer sur trois sujets : l’économie, l’éducation et l’Europe. Pour s’approprier les enjeux relatifs à ces différents thèmes et affiner leur avis, ils avaient ainsi eu l’occasion d’échanger avec un certain nombre d’experts, de représentants de différentes structures ressources (telles que la Maison de l’Europe) ou encore diverses personnalités politiques.

 

Ils avaient ensuite pour objectif de définir la société dans laquelle ils souhaitaient vivre en 2017, date des prochaines élections présidentielles. Pour cela, ils ont ainsi émis 50 propositions qui ont été soumises aux représentants des principaux candidats à la présidentielle dans le cadre du Forum.

 

C’est à cette occasion que la fondation Evens a identifié ce projet comme une initiative innovante et originale en matière de démocratie participative, et qu’elle a ainsi proposé à Animafac de rejoindre l’aventure I AM EUROPE. Les membres de la Fabrique citoyenne ou « The Civic Factory », font donc désormais partie d’un projet plus vaste, comprenant la participation de plusieurs autres structures européennes dont la CESAM Foundation (Suède), CONFAVC (Espagne) ou encore Pour la Solidarité (Belgique). Leur objectif ? Découvrir et proposer de nouveaux outils de démocratie participative dans un contexte européen.

 

Ainsi, en cette Année européenne de la citoyenneté, les participants auront l’occasion de partager leurs expériences avec leurs homologues d’Anvers, de Bruxelles ou encore de Varsovie. Mais surtout, ils rencontreront des décideurs politiques ainsi que des experts européens auxquels ils pourront librement poser leurs questions, soumettre leurs avis et échanger leurs idées.

 

Première étape : Paris !

 

Samedi 2 mars dernier, les 25 participants se sont réunis afin de lancer le projet I AM EUROPE. Parmi eux, des administrateurs d’Animafac, des représentants d’associations du réseau telles que l’Association des Etudiants et Diplômés Polonais ou encore le Parlement Européen des Jeunes et, bien sûr, des participants de la Fabrique citoyenne, réunis et motivés par cette nouvelle aventure !

 

 

Le groupe a d’abord fait plus ample connaissance et (re)découvert le projet I AM EUROPE ainsi que les initiatives citoyennes de chacun. Un brainstorming a ensuite permis de déterminer les attentes de chacun : partager son point de vue, vivre une première expérience dans un projet international ou tout simplement en apprendre davantage sur l’Europe…

 

Puis le groupe est entré dans le vif du sujet en tenant de définir ce que signifie être citoyen dans ce contexte européen. Vaste question appelant de nombreuses réponses… Mais, à la lumière des opinions exposées, une conclusion commune : « nous devons avant tout être acteurs de notre citoyenneté ».

 

Certes ! Mais comment faire ?

 

Divisés en plusieurs groupes de travail, les participants ont ensuite réfléchi aux différents leviers qui permettraient à chaque citoyen d’être moteur de sa citoyenneté.

 

 

Une occasion aussi pour eux de formuler leurs différentes interrogations : pourquoi ne pas partir des outils de démocratie participative qui existent déjà ? Que demanderions-nous, si nous pouvions nous adresser directement à des experts ou des décideurs européens ? Comment impulser un sentiment d’appartenance à une communauté européenne ? Comment l’Europe peut-elle nous aider à développer nos compétences personnelles ? Quelle est sa place dans le monde ? Quels outils de démocratie participative sont mis en place ? …

 

Cette première session du projet I AM EUROPE s’est achevée par la constitution d’une délégation de cinq personnes qui ira représenter l’ensemble des participants face à des experts et des responsables politiques européens.

 

Prochaine étape : Anvers, le 22 mars prochain, à la rencontre d’autres citoyens européens !

 

See You soon !

pour en savoir plus sur :

>> La Fabrique Citoyenne

>> I AM EUROPE et la page Facebook du projet

Soyons sociaux
Réagir c'est agir