Créée en 1996, l’association Isépienne de robotique (AIR) se mobilise pour partager sa passion de la haute technologie au travers d’ateliers et concourt chaque année pour la Coupe de France de robotique. L’édition 2013 ayant lieu … dans 10 jours, l’équipe est en effervescence !

 

Enchainer d’interminables nuits blanches après les cours, les yeux rougis par de longues heures passées sur un circuit ou un clavier… la coupe de France de robotique aura lieu dans une dizaine de jours et l’équipe d’Air est en plein rush. Et comme le dit souvent Georges Eddie, c’est dans le money time que tout se joue. Alors chaque détail est passé en revue. L’intégration des éléments, leur homologation, les tests fonctionnels… rien n’est laissé au hasard. Cette année, l’équipe planche sur le Patissi’Air. Un robot capable de se repérer dans l’espace, se mouvoir tout en évitant les obstacles… Qu’il s’agisse de l’élaboration des servomoteurs, des télémètres ultrasons ou la programmation des micro-contrôleurs implantés sur les circuits, la réalisation de ce robot aura occupé AIR durant toute l’année. Une année de travail résumée en quelques heures de compétition.

 

N’en doutez pas, l’intérêt d’une telle association tient avant tout dans la découverte qu’elle propose aux étudiants. Elle leur permet notamment d’approfondir des connaissances en robotique et en programmation. C’est également un véritable Plus sur le plan humain ainsi qu’une belle occasion d’accumuler une expérience technique.

 

La robotique, comment ça marche ? A cette question simple, certains experts comme Michel Chevalet répondraient en sortant leur grosses maquettes, d’autres, par des schémas et des croquis. Mais rien ne vaut l’expérience directe. Et ça, l’asso Air l’a bien compris. Outre ses activités relatives à la préparation de la coupe de France de robotique, l’association s’engage dans la transmission de sa passion et des nombreuses connaissances affairantes. Elle organise donc des ateliers de découverte durant lesquels les participants sont amenés à mettre la main à la pâte… ou plutôt aux circuits. Elle présente également son savoir-faire lors de conventions telles que la Japan Expo.

 

Pour réaliser ce projet, l’association a, par ailleurs, pu compter sur le soutien de Thales, Ellypsis, l’ISEP et Elsys Design.

 

 

Pour en savoir plus sur l’association et son nouveau prototype, connectez-vous sur son site… et croisez les doigts pour Air dans une dizaine de jours !

 

Crédits photo : L’équipe en plein travail, composition, AIR 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir