Une nouvelle asso à l’Arsenal : Créaquartier

L’Arsenal s’est agrandi avec l’arrivée de Créaquartier, l’association lauréate du prix Viadéo de notre appel à projets La Riposte. Trois membres de l’association, Lucas, Boubakar et Lassana, ont installé leurs bureaux au dernier étage de la maison rue Dagorno. Nous avons profité de leur arrivée pour vous les faire découvrir.

Que fait l’asso Créaquartier ?

Lucas : Créaquartier est une association qui a pour but de réinsérer les jeunes en décrochage scolaire par un grand cycle de formations professionnelles. L’asso a été créée en 2013 et les activités ont commencé en 2014, donc c’est vraiment tout neuf.

Et qui se cache derrière Créaquartier ?

Lucas : Nous sommes actuellement trois à plein temps. Boubakar et Lassana sont employés en emploi d’avenir et moi-même.

Comment est venu l’idée de Créaquartier ?

Lucas : J’ai créé l’asso avec un ami avec qui j’ai fait une première année en école de commerce. Nous voulions tout simplement créer notre propre emploi. Nous avons fait un benchmark dans le secteur qui nous intéressait : l’éducation. Avant de lancer ce projet, nous avions eu des expériences professionnelles dans le mécénat de compétences. Donc nous avons décidé d’allier les deux. Il vivait dans le 20ème et moi dans le 19ème. Nous nous sommes basés sur les problématiques de nos quartiers. Nous avons fait le constat du peu d’offres existantes en éducation pour les 18-25 ans. Donc nous avons voulu créer un système d’éducation alternatif, gratuit et en libre adhésion.

Lassana et Boubakar, vous avez participé aux formations, expliquez-nous comment ça s’est déroulé ?

Lassana : La formation dure 5 mois, nous avons assisté à plusieurs ateliers, de la couture, de la sérigraphie sur t-shirt, une formation de création web…

Boubakar : Tous les mois, on découvrait des métiers très différents.

Qu’est ce qui vous a le plus plu ?

Boubakar : On les a tous aimés, c’était très varié, ça nous a permis d’apprendre des choses très différentes.

Lassana : Nous avons rencontré des personnes que nous n’aurions pas pu côtoyer dans notre vie de tous les jours, ça nous a appris beaucoup de choses.

Quelle est votre histoire avec Créaquartier ?

Boubakar et Lassana : Nous étions sans emploi tous les deux, en décrochage scolaire. C’est un organisme d’éducation spécialisée qui m’a dirigé vers Créaquartier, l’OPEJ.

Boubakar : J’ai tout de suite adhéré à Créaquartier. Je me suis dit que plutôt que de rester dehors, il valait mieux apprendre des métiers, rencontrer des personnes qu’on ne verrait pas en temps normal. Ils nous ont vraiment beaucoup apporté. Maintenant, c’est à nous de transmettre ce que l’on a appris ! À partir de septembre, nous donnerons les premières formations.

Génial, pas trop de stress ?

Lucas : Ils sont confiants !

Lassana et Boubakar : Oui, ça va le faire !

Vous préparez la prochaine session de formation, des changements sont à prévoir ?

Lucas : La formation n’est pas encore fixée, nous savons que nous allons reconduire des métiers, comme la sérigraphie et le développement web, mais on va en rajouter beaucoup. La structure des formations va évoluer. Nous voulons passer de 10 heures (5 heures de e-learning et 5 heures en entreprise) à 30 heures. Bref, des gros chamboulements sont à prévoir si ça marche car nous aimerions passer sur un fonctionnement en alternance.

Comment avez-vous découvert l’appel à projets La Riposte ?

Lucas : Grâce à notre réseau ! L’année dernière, Créaquartier a été financé par la fondation WFS, elle a organisé une remise des prix. Yann et Nicolas de La Cravate Solidaire étaient présents et nous ont parlé de La Riposte qui finissait 2 jours après.

Et l’après Riposte ? Ça a changé quoi dans la vie de l’asso ?

Lucas : La Riposte nous a donné une bonne impulsion pour pouvoir salarier en contrat d’avenir Boubakar et Lassana et les 5000 euros seront utilisés pour investir dans du matériel pour nos formations.

Maintenant que vous êtes à l’Arsenal, est-ce que vous avez réussi à trouver un bout de place entre toutes les assos ?

Boubakar : Oui, les assos sont cools et très accueillantes.

Lucas : On a déjà mis un peu le bazar. Non en vrai, on n’a pas encore trop aménagé, c’est presque un travail de personnaliser notre bureau !

Qu’est-ce que vous apporte L’Arsenal ?

Lucas : Boubakar et Lassana se sont mis au café ! Chose incroyable ;). Plus sérieusement, nous avons beaucoup de choses à apprendre et c’est le bon endroit pour le faire ! On a déjà prévu des moments pour bosser avec Yann de La Cravate Solidaire sur les budgets prévisionnels pour répondre à des appels à projets. Julien (responsable ESS chez Animafac) nous a proposé de nous transmettre des outils pour organiser des événements. Les choses se mettent en place tranquillement.

Quels sont les défis pour l’année ?

Lucas : En plus de faire les changements dans les formations. Nous voudrions trouver un peu plus de bénévoles pour s’investir dans le projet. D’où l’importance d’être ici. C’est pour ça que c’est vraiment bien de travailler entouré d’assos. Il y a forcément des projets communs, du partage de compétences qui va se faire entre nous. On en parle déjà mais affaire à suivre …

 

Retrouvez Créaquartier sur son site et sa page Facebook.

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir