« Sportivité, amitié, générosité », telle est la devise depuis 15 ans des élèves ingénieurs de l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais qui organisent les Ovalies. Un beau slogan pour une belle initiative puisqu’elles sont considérées aujourd’hui comme le plus important tournoi européen de rugby universitaire à but humanitaire.


Adèle est en 4e année d’ingénieur en géologie à l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais et, comme le veut la tradition, elle va participer à la préparation des Ovalies, avec les 250 élèves en Agriculture, Agro-alimentaire et santé, et Géologie qui partagent sa promo.

Son rôle : vice-présidente de l’association Ovalies LaSalle Beauvais dont l’objet est l’organisation du tournoi. Adèle fait donc partie du bureau de l’association qui compte 19 membres et supervise une équipe de 50 organisateurs et près de 300 bénévoles ! Car gérer un événement pareil ça ne s’improvise pas. Et les chiffres sont impressionnants : plus de 2000 visiteurs, 65 équipes venues de France et d’Europe, et 250 matchs, à gérer sur 2 jours.

 

 

Préparation au match


Ne devient pas le plus grand tournoi de rugby universitaire d’Europe qui veut. Les étudiants de l’école LaSalle Beauvais ne sont pas, par nature, plus que les autres passionnés par ce sport. « Le choix du rugby s’est fait lors de la création des Ovalies en 1995 par les premiers organisateurs qui aimaient simplement ce sport porteur des valeurs de l’école que sont la générosité, le partage et l’ouverture d’esprit » explique Adèle.

 

Au fur et à mesure des années, grâce à l’ambiance, aux causes défendues, aux moyens de communication mis en place, ainsi qu’aux parrains et partenaires qui participent grandement à la visibilité de l’événement, le tournoi a pris de l’ampleur. Désormais, c’est toute l’Europe qui vient s’affronter sur le terrain.

 

Mais avant le jour J, le travail est considérable et débute plusieurs mois en amont. En effet, l’association commence par fédérer les élèves autour de l’événement. « Nous faisons des interventions dans les classes  de primaire et les amphis de l’école, envoyons des mailings et cette année, nous avons pu aller voir des matchs au Stade de France, et même passer quelques secondes à la télé !» Avec toutes ces mini-animations les élèves se sentent investis autour du projet et l’association peut ainsi également recruter les bénévoles indispensables.

L’association a notamment organisé le 14 avril dernier un évènement en centre-ville de Beauvais, appelé la « Passe de Générosité », avec pour objectif de faire la plus grande chaine humaine jamais réalisée à Beauvais ! L’événement a ainsi rassemblé 743 personnes, étudiants et habitants de Beauvais, autour des valeurs du rugby.

 

Le temps de l’échauffement


Parmi la multitude de manifestations associatives proposées dans l’école, les Ovalies sont les plus importantes. Leur organisation revient aux 4e années, des élèves expérimentés en matière de gestion d’événement. En tant qu’école d’ingénieur, LaSalle Beauvais a développé une vie associative dense et programme de nombreuses manifestions, telles que les soirées, les sorties, les expositions ou encore les conférences, qui favorisent l’attachement à l’école et les liens entre les élèves. Ils apprennent au cours de leur scolarité à s’investir naturellement lors de ces temps associatifs impliquant l’école et acquièrent ainsi des compétences non négligeables dans leur future carrière d’ingénieur.: management d’équipe, relation avec les partenaires, négociations et organisation.

 

Pour gérer ce grand chantier, l’association fonctionne de manière très structurée: les rôles et missions de chacun de ses membres sont particulièrement bien définis. Les membres du bureau notamment sont élus lors de l’édition précédente. Les membres du bureau s’engagent donc pour 2 ans dans la mise en place du tournoi. Ainsi, ils participent à la préparation du tournoi sous la responsabilité des organisateurs de l’année en cours et bénéficient de leurs expériences et conseils. Après les Ovalies, il y a également un gros travail de passation : « nous avons fait un séminaire avec l’ancienne équipe et celle de cette année afin de bien comprendre toutes les valeurs, les enjeux du tournoi, émettre des critiques, déterminer les forces, les faiblesses et réfléchir à l’orientation que l’on veut donner aux Ovalies à long terme » explique Adèle.

 

L’équipe est divisée en plusieurs commissions : sport, humanitaire, communication, logistique …, chacune supervisée par un responsable. Au total, il y a une dizaine de commissions composées d’environ 7 membres, en comptant les chargés de missions. Ce système permet à chacun de savoir ce qu’il y a à faire, de connaître les échéances et de mener ses actions en suivant le calendrier.

 

Des valeurs partagées…

Au-delà de ce qui touche à l’organisation pure, monter les Ovalies, c’est aussi et avant tout une aventure humaine raconte Adèle : « Au départ nous ne nous connaissions pas tous et en partageant la vie au quotidien nous avons appris à nous découvrir. Désormais, on sait qu’on peut compter les uns sur les autres et lorsqu’il nous arrive de craquer, on se rebooste ensemble ! »

Les Ovalies sont un grand moment de partage autour des trois valeurs de la devise de l’association : sportivité, amitié, générosité.

La sportivité est bien sûr au coeur de l’événement avec la rencontre de 65 équipes étudiantes de rugby de France et d’Europe sur des terrains où l’on « retrouve le plaisir du jeu, la valeur de fair-play et la convivialité tout en gardant un bon niveau » rappelle Adèle.

Les 2000 personnes d’horizons différents qui se côtoient développent des liens d’amitié pendant les festivités. En effet, le public est très varié entre les étudiants de l’école et de l’extérieur, les personnes de la mairie, les habitants de la ville. Par ailleurs, une grande énergie a été déployée pour assurer une bonne ambiance et favoriser les interactions entre les personnes. Déambulant dans le « village Ovalies », les passants peuvent se divertir dans les jeux gonflables, sur les stands d’animation, et durant les concerts ou les soirées organisées. « C’est toute l’animation autour des matchs et du sport en général qui constitue le terreau de l’amitié durant ces deux jours » résume Adèle.

Enfin la générosité prend forme naturellement dans le but même des Ovalies qui est de « mobiliser un maximun d’étudiants autour d’une même cause humanitaire ».

 

 

Solidaires dans la générosité


Chaque année, l’association reverse entre 10 000 et 20 000 euros aux associations partenaires. Cette année, il s’agit d’Handisport Picardie et de Codegaz. « Notre objectif est de monter des partenariats avec les associations autant humains que financiers » explique Adèle. Avec Handisport, les étudiants de l’école ont pour objectif de fournir, grâce aux dons, du matériel adapté aux personnes handicapées pour la pratique du rugby-fauteuil. L’équipe Ovalies et le comité régional Handisport Picardie entendent lors de cet événement promouvoir l’activité sportive des non-valides dans la région et proposeront une démonstration de ce sport lors d’un match par l’équipe rugby fauteuil  de Beauvais le samedi après-midi.

 

Avec Codegaz, les Ovalies LaSalle Beauvais se sont également engagées au delà du soutien financier car les élèves de l’école pourront s’impliquer dans 3 projets à Madagascar en relation directe avec les enseignements spécifiques de l’école. Les étudiants du cursus agriculture seront chargé de la mise en place d’un programme de riziculture intensive pour augmenter naturellement les rendements en riz, les étudiants d‘agro-santé travailleront au développement d’une ferme de spiruline pour le traitement de la malnutrition, et ceux de géologie à la construction d’un forage et d’adduction d’eau pour un lycée. « C’est une chance pour nous d’acquérir des compétences dans notre domaine d’étude sur le terrain et pour une bonne cause » ajoute Adèle.

 

Pour réussir à remettre une telle somme aux ONG sans bénéficier de fonds propres, l’association a développé de nombreux partenariats avec notamment la mairie de Beauvais, le conseil général mais aussi des entreprises. Chacun apporte une aide bienvenue sous forme de soutien financier mais aussi d’aide matérielle. « L’année dernière, des entreprises ont mis à notre disposition des camions frigorifiques. Les dons alimentaires sont également les bienvenus car nous avons 10 000 repas à assurer sur 2 jours » explique Adèle.

 

Par ailleurs, l’association rentre dans ses frais en faisant payer l’entrée du tournoi aux participants (qui comprend aussi les repas et l’hébergement pendant les 2 jours),  mais également en proposant divers petits services qui font la différence (pizza, point café, point accueil, staff médical, …). Adèle explique alors que « les boissons lors des soirées et des concerts sont payantes, et nous avons développé toute une gamme de produits dérivés comme les polos ou les chapeaux que nous vendons lors des deux jours ».

 

 

 

Dans la mêlée

Le jour J, l’effervescence est de mise. Chacun court régler les derniers détails, les organisateurs sont quelque peu stressés mais resteront vigilants à la moindre alerte. Il faut avouer que le programme est plutôt chargé et peut impressionner jusqu’au plus téméraires !

 

Accueil des équipes, cérémonies diverses (ouverture, remise des trophées, remerciements), repas, déroulement des matchs, gestion des équipes, soirées et animations… Tout doit se dérouler au mieux jusqu’à la remise des différents trophées. Au total, 9 coupes sont partagées entre les équipes vainqueurs des tournois de rugby et des animations sur le village. Parmi les plus appréciés, le trophée du meilleur déguisement de berger. Cet étudiant de l’école, déguisé comme une mascotte, est chargé d’accompagner durant deux jours d’une équipe participant au tournoi. C’est un personnage important des Ovalies car il veille sur chaque équipe, à ses besoins, son planning, les oriente mais surtout les soutient et assure une bonne ambiance !

 

 

Sport, amitié, générosité : sous ce concept phare, les Ovalies Lasalle Beauvais ont encore de beaux jours à vivre puisqu’elles sont désormais agréées par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et ont remporté le prix de la citoyenneté à l’occasion des trophées BDE en 2006. Une manière de remercier tous les étudiants ingénieurs de LaSalle Beauvais pour leur engagement dans ce grand tournoi.

 

 

Et, pour que tout continue sans accros et dans la bonne humeur, les étudiants semblent déjà travailler à la passation de l’organisation des Ovalies sur le très long terme. Cette année, ils ont d’ailleurs décidé de créer un tournoi avec 100 enfants de CM1 et CM2 de Beauvais pour promouvoir le rugby. Ces « mini-ovalies » auront lieu 1 jours avant les officielles et permettront aux enfants de se familiariser avec le rugby et ses valeurs avant de venir les partager avec leurs aînés sur le terrain et qui sait, peut-être, revenir dans quelques années en tant qu’organisateur.

 

 

Cette année, les XVIèmes Ovalies LaSalle Beauvais se dérouleront les 7 et 8 mai 2010 au stade Marcel Communeau de Beauvais. L’entrée sera gratuite jusqu’à 18h.

Retrouvez toutes les informations sur le site internet des Ovalies

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir