La Parole aux étudiants : contribuer à plusieurs, c’est possible !

Lauréat de l’édition 2013 du concours « La Parole aux Etudiants », »2020, le temps de relier ce qui est séparé » présente une petite particularité. Cet essai a été écrit par six étudiants toulousains. Ce texte collectif évoque le partage et l’ouverture comme condition impérative à toute innovation. Morceaux choisis…

« Cet essai propose d’inventer 2020 autrement, c’est à dire en associant des hommes et des femmes qui, en temps ordinaire, ne sont pas amenés à entreprendre ensemble. Plutôt que de disserter, les auteurs ont choisi d’expérimenter : ce travail est le fruit d’une aventure collective reliant des étudiants que tout sépare. En racontant notre histoire, nous voulons proposer une voie pour partager le travail et non le diviser.

Notre école est portée par une utopie sociale motrice constitutive de son identité. Elle se résume par une maxime : « L’art et la manière de faire le monde ». Ainsi, dans nos sites, cohabitent des étudiants en école d’ingénieurs et des étudiants en CAP-BEP, destinés par exemple au métier de tourneur-fraiseur. (…)

Mais, en vérité, nous partageons peu. Chaque groupe dispose de ses rites, de ses activités, de ses bureaux, de ses associations. Nous côtoyer nous montre un peu plus chaque jour à quel point nous sommes différents, mais ce sentiment ne génère pas une curiosité qui nous attirerait les uns vers les autres… »

Découvrez la suite du récit sur le site du Cercle des Économistes…

Pour aller plus loin
Soyons sociaux
Réagir c'est agir