Les recruteurs font aujourd’hui la part belle aux compétences plutôt qu’au listing des diplômes. Comment créer des réseaux nationaux de filières pour mettre en valeur les compétences acquises ? Laurent Breda nous fait part de l’expérience du BAAM.

 

LE BAAM, un réseau inter-universitaire  

Le BAAM, Bureau des Apprentis et Anciens Miagistes, est une association étudiante composée de miagistes (est « miagiste » tout étudiant ayant suivi une formation MIAGE, Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises).

En s’appuyant sur l’expérience de Miage connexion, La Fédération nationale des étudiants et anciens diplômés en MIAGe, le BAAM a souhaité développer un réseau d’étudiants et d’anciens le plus large possible. Aujourd’hui, ce sont 6 universités qui participent au BAAM. « Même si l’association Miage Connexion est efficace, les apprentis avait du mal à s’intégrer totalement à ce réseau, les approches professionnelles étant relativement différentes entre « apprentis » et « classiques » », nous explique Laurent.

Partant de ce constat, l’aventure BAAM commence. Sur le principe du « on est plus fort à plusieurs », plus d’une vingtaine de Miagistes en provenance d’Orsay, Dauphine, Nanterre, Descartes, Evry et la Sorbonne ainsi que des anciens devenus professionnels, se réunissent régulièrement depuis fin 2005 autour d’un « p’tit dèj’ » pour le projet de création du BAAM. « Constituer un réseau d’anciens incluant plusieurs universités prend forcément plus de temps qu’un réseau d’anciens « classiques », comme un master professionnel par exemple. Mais il est nécessaire d’atteindre une masse critique pour être visible. »

Malgré les difficultés pour mettre en place un tel réseau, Laurent a donc bien conscience des enjeux de l’association et de son potentiel. « Même si pour l’instant, les activités du BAAM sont davantage d’ordre sportif, culturel ou festif, nous avons une réelle volonté de développer un réseau puissant pour évoluer dans le milieu professionnel. Nous avons en outre la chance, en tant qu’apprentis, d’être bien implanté dans le milieu de l’entreprise. »

 

De l’importance de la notion de réseau

La mise en place d’un réseau, le plus large possible, semble donc une évidence. Toutefois, face aux nombreux échanges avec la salle, il semble important de rappeler ce qu’est un réseau.

Selon l’APEC, le réseau est constitué par toutes les personnes qui répondent à vos appels. Votre réseau, c’est votre famille, vos amis, vos voisins, vos collègues actuels et anciens, vos fournisseurs. Des personnes qui pourront vous faire accéder à leur propre réseau. Les relations les plus efficaces appartiennent au réseau professionnel.

Tout le monde a un réseau relationnel, même si peu l’utilisent. Ce n’est pas un concept réservé aux hommes d’affaires ou aux politiques. Il permet d’obtenir des informations et conseils pour changer de secteur ou d’entreprise.

Comment l’activer ? Dressez la liste de vos connaissances, pensez aux clubs sportifs, aux associations d’anciens ou aux associations professionnelles, évaluez ce que vous pouvez apporter à chacun, et recontactez-les pour leur demander de leurs nouvelles, rebondissez en vous faisant recommander pour de nouveaux contacts.

=> Voir aussi notre article Réseaux sociaux sur le net : quelles opportunités pour votre association ? et la fiche pratique Fonctionner en réseau

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir