Quand Mélanie donne au sport une voix

Une fois n’est pas coutume, place cette fois-ci non pas à une association mais à une entreprise. Ou plutôt à une entrepreneuse. Mélanie a 20 ans et a déjà créé son entreprise de communication sportive.
Pourquoi nous aventurer du côté du secteur purement marchand ? Nous nous sommes dit que pour une fois, nous nous écarterions de notre champs associatif-économie sociale : chez les entrepreneurs se trouvent des jeunes comme Mélanie, pleins d’énergie et de valeurs à défendre. Et leur parcours ressemble à s’y méprendre à celui des associatifs étudiants. De quoi donner envie à tout monteur de projet. Autoportrait.

Je m’appelle Mélanie et j’ai 20 ans. J’ai crée mon entreprise au mois de janvier cette année. J’habite un petit village du Vaucluse.
Pour la petite histoire, je suis une jeune « retraitée »du monde sportif… athlète de haut niveau à 15 ans (Olympique Lyonnais) puis opération du genou en 2003 puis 2005… Je suis obligée d’arrêter de pratiquer le sport.
Mais ma passion n’en reste pas moindre. J’ai fait une année en STAPS (Faculté des Sciences du Sport de Marseille). On ne peut pas dire que ce fut une réussite ! D’un tempérament assez spontané et impatient, je me suis vite lassée des amphithéâtres où la théorie prime sur la pratique. J’en ai profité pour passer différents diplômes dans l’animation pour commencer, puis j’ai multiplié les stages et les actions de bénévolat et volontariat. Fin du deuxième semestre 2005, les résultats sont à la hauteur de mon investissement d’étudiante « modèle » : sans surprise, je n’ai pas mon année ! Ne pouvant me résigner à recommencer, j’ai alors choisi de quitter la fac et de partir à la découverte de la « vraie vie ». Résultat : une année de petit boulot, assistante commerciale dans une grande entreprise, émission de radio sportive, animateur multimédia en Maison des Jeunes et de la Culture…
Au fur et à mesure que le temps passe, le sport me manque terriblement. Je suis passionnée des médias et de la communication… J’accumule les expériences dans ces domaines… Mais comment associer ces différentes passions pour les réunir dans une seule et même direction ?
Le 1er Janvier 2006, mon projet se dessine dans ma tête, je prends un papier, un crayon, l’idée est la : je décide de créer mon entreprise et elle s’appellera Sport Média Concept.
Sandy alias Bambi, adepte de l’urban ball et l’une des protagonistes du documentaire « Urban life style »
Sport Media Concept, donc, est une jeune entreprise. Mon travail est d’accompagner les sportifs, qu’ils soient de haut niveau, provenant de clubs ou bien même des associations. J’étudie des concepts en fonction de leur budget. Une fois ces projets imaginés et étudiés, je les mets en forme en les réalisant ou les transmettant à mes collaborateurs qui se chargent de les mettre en oeuvre.
En appliquant certaines idées que nous trouvons dans d’autres domaines, ce que nous apportons est un nouveau regard, et surtout une séduction revue pour le passionné ou l’amateur de sport. De ce fait, leurs événements, leurs compétitions ou leurs manifestations prennent alors une nouvelle dimension, un nouveau tournant ou bien alors tout simplement un « coup de boost » permettant de les sortir du lot. Un seul mot d’ordre : une communication efficace, innovante et accessible au service des sportifs.

Jeune et jolie ? Aujourd’hui, je fais le nécessaire pour faire fonctionner mon entreprise malgré le fait que je sois jeune et que les investissements restent relativement importants.
Cette souplesse de travail me permet également de développer certains projets personnels. Je réalise en ce moment, par exemple, un documentaire sportif, Urban life style. Destiné à un public large, ce documentaire a pour but d’éclaircir le spectateur sur certains sports urbains assujettis a de trop nombreux clichés.
Mon but est en effet de faire découvrir ces disciplines et de montrer a quel point de jeunes sportifs s’investissent pour les développer et les promouvoir, tout comme leurs valeurs. Si tout se passe bien, ce documentaire sortira en DVD à la rentrée, en septembre. D’ores et déjà des magasins comme la Fnac sont intéressés, ça me donne envie de continuer ! Néanmoins le budget est difficile a récolter, je constate tout simplement que je finance la totalité du tournage ainsi que la fabrication avec mes propres ressources… De l’argent que j’avais économisé en accumulant dans le passé des petits boulots !

Je ne cache pas que ce n’est pas toujours évident. En plus d’être jeune, je suis une fille !! Les médias exploitent beaucoup ce fait, alors que ça représente concrètement un réel handicap !
Pour ma recherche de sponsoring et/ou de partenariat pour ce projet de DVD notamment, c’est quasi néant.
Pourtant j’offre des retombées intéressantes et palpables mais malheureusement, être jeune c’est trop souvent manquer de crédibilité. J’ai la chance néanmoins de travailler avec la championne du monde de boxe, Myriam Lamare ou bien l’ancien champion du monde de Vtt, Christian Taillefer, entre autres, et dans ces moments-là je sens que mon travail est reconnu.. Si ces gens là me font confiance, je suis toujours la plus heureuse et ma motivation se décuple.

Créer une entreprise, réaliser un film, c’est se remettre en cause en permanence ! Mais je pense sincèrement que c’est ce qui nous permet d’avancer… Pour rien au monde je ne laisserais ma place, je suis contente et fière d’avoir pu monter ce projet. Je serais d’autant plus heureuse s’il aboutissait à une certaine stabilité dans les années à venir… mais je pense que « ni vous, ni moi » ne pouvons imaginer de quoi l’avenir sera fait !

Peut-être qu’à travers ce message, j’aurai pu transmettre un message d’espoir et de motivation à toutes celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de l’entrepreneur. Rien n’est impossible, mais il faut savoir se donner les moyens d’y accéder et surtout ne pas s’amuser à compter les heures… ni les euros !! (Sourire)

Je reste disponible pour partager mon expérience avec les personnes qui souhaiteraient davantage d’informations….ou bien même des personnes qui voudraient donner un petit (ou un gros) de pouce a ces projets…. Sait on jamais ?

En savoir plus : contact@sportmediaconcept.com

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir