Des zombies ont envahi les rues de Poitiers pour Noël

Gwenola, animatrice de réseau d’Animafac à Poitiers a participé à la zombie walk de Noël, organisée par l’association étudiante Lézards Optique. 

Munie de son appareil photo, Gwenola est partie à la rencontre de ses créatures sanglantes, en rêvant secrètement que Rick de la série « Walking Dead » viendrait à son secours, d’un moment à l’autre. Entre deux zombies, elle a pu obtenir une interview de Lézards Optique !

« Quand les êtres féeriques de Noël rencontrent les créatures infectées de notre siècle, c’est toute une ville qui se transforme. » (Lézards Optiques)

Née de la fusion de deux associations, Lézards Optiques est une association étudiante et étonnante. Cette asso œuvre à la diffusion et la création de projets culturels au sein du département Arts du Spectacle de l’Université de Poitiers, mais également de la ville de Poitiers elle-même. L’équipe des Lézards Optiques propose tous types de projets dans le domaine des arts : cinéma, théâtre, musique, photo, danse …

 

Pour la zombie walk, tout a commencé par un teaser dans les rues de Poitiers …

 

Gwenola : Pourquoi avoir fait une Zombie Walk pour Noël ?

Lézards Optique : « Comme pour la première qui a été faite le soir de la Saint-Valentin, nous trouvons intéressant de l’associer à un événement. Pour noël, nous aimons bien l’idée esthétique des zombies trash, sales, sous les illuminations de Noël. Confronter féerie et horreur, beau et laid etc… »

G : Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce genre ÉVÉNEMENT?

LO : « On aime mettre en relation une zombie walk, présente dans les grandes villes, avec la matière qui nous plait : le cinéma, le spectacle. Notre zombie walk n’est pas une simple déambulation, elle nous mène au cinéma où l’on présente des films que nous évoque l’événement. Cette année nous avons vraiment tenté de faire ressortir autant les zombies et la mort que Noel dans nos choix de films. C’est sûr que l’organisation est plus conséquente, mais c’est toujours génial de voir un événement fonctionner, sentir que le partage existe et que les gens jouent le jeu, surtout les inconnus. C’est un autre public que l’on n’a pas l’occasion de toucher quand on est une association étudiante. On ne cherche pas à faire un concours de taille avec les autres villes, nous voulons avant tout que la marche finisse au cinéma. »

G : Pas trop compliqué DE tout organiser ?

LO : « Qui dit association étudiante dit étudiants, et nos études sont souvent un frein pour les réunions, les rencontres photo, pour la communication. Notre association est constituée à la fois des nouveaux venus qui découvrent les emplois du temps et l’organisation de la fac, mais aussi des élèves en master qui ont un emploi du temps très conséquent. C’est sûr que ce n’est pas simple, mais c’est le jeu ! Cette date est aussi particulièrement compliquée car c’est la période d’examens, la fatigue et l’arrivée des vacances qui se fait également sentir. Mais finir l’année et les partiels sur ce genre d’action c’est vraiment chouette. »

 

Merci aux Lézards Optiques,

Si vous souhaitez plus d’informations sur Lézards Optiques, retrouvez les sur :

 

On vous laisse avec les photos …

Soyons sociaux
Réagir c'est agir