Créer et animer un réseau d’anciens

Fiche pratique
Vous venez de décrocher votre diplôme et vous êtes prêt à vous lancer dans une vie professionnelle trépidante. Encouragé par l’exemple de vos parents, qui ont trouvé leur premier emploi en une matinée, vous vous rendez confiant au Pôle emploi le plus proche… Mais vous découvrez bien vite que l’acharnement et la patience ne seront pas suffisants… Il vous faudrait, en plus de vos qualités professionnelles, cultiver vos relations et vous constituer un réseau de connaissances dans votre secteur. Une des solutions consiste à créer une association d’anciens, qui permet de mettre en relation jeunes diplômés et professionnels engagés dans le monde du travail.

Vous venez de décrocher votre diplôme et vous êtes prêt à vous lancer dans une vie professionnelle trépidante. Encouragé par l’exemple de vos parents, qui ont trouvé leur premier emploi en une matinée, vous vous rendez confiant au Pôle emploi le plus proche… Mais vous découvrez bien vite que l’acharnement et la patience ne seront pas suffisants… Il vous faudrait, en plus de vos qualités professionnelles, cultiver vos relations et vous constituer un réseau de connaissances dans votre secteur. Une des solutions consiste à créer une association d’anciens, qui permet de mettre en relation jeunes diplômés et professionnels engagés dans le monde du travail.


1. Créer un réseau d'anciens

POURQUOI ?

L’enjeu de la recherche d’emploi est aujourd’hui primordial. C’est donc lui qui sous-tend la création d’un tel réseau. Il n’est cependant pas incompatible avec l’entretien de liens de camaraderie entre les anciens étudiants, qui motive également la création de ce type de structure. Les soirées amicales entre anciens peuvent en effet se révéler aussi efficaces que l’organisation d’un forum pour l’emploi…

Mais au-delà de la création d’un outil d’entraide, de tels réseaux permettent également de défendre des valeurs communes et de promouvoir l’image de votre diplôme dans le monde professionnel. Il s’agit donc de mettre en relation les anciens étudiants tout en défendant la qualité et l’image de leur cursus.

COMMENT ?

Votre meilleur allié dans la réussite d’un tel projet sera votre établissement. Proposez avant toute chose votre projet à votre université ou à votre école. Peut-être une association d’anciens a-t-elle déjà existé et il vous suffira, alors, de la remettre sur pied. Si vous créez une structure de toutes pièces, elle fonctionnera uniquement si elle s’intègre dans la vie de votre établissement et se développe en partenariat avec lui. Voici un petit aperçu des outils qui vont vous permettre de faire vivre ce réseau et d’en utiliser toutes les possibilités.

L’annuaire

La collaboration de votre établissement vous sera utile pour élaborer l’annuaire, outil de travail indispensable pour toute association d’anciens. En effet, c’est auprès de lui que vous devrez commencer par récupérer les noms et coordonnées des anciens élèves. Votre annuaire devra en outre comporter leur année de diplôme, leur spécialité et leur emploi actuel. Veillez à la qualité de l’annuaire et à sa mise à jour régulière. Enfin, n’oubliez pas de mentionner son existence aux anciens contactés : ceux-ci doivent en effet donner leur accord pour la publication de leurs données personnelles. Par contre, vous n’avez pas d’obligation de déclaration du fichier à la CNIL.

Le site Internet

Pensez ensuite à mettre cette liste en ligne pour qu’elle soit facilement utilisable. Prévoyez tout de même d’en réserver l’accès aux étudiants et anciens de votre filière, diplôme, école… Profitez-en pour commencer à travailler sur le site Internet de l’association. Celui-ci constitue la solution la plus rapide, pratique et économique pour créer un réseau d’anciens. Il pourra abriter un service de recherche d’emploi et des documents de référence, et mettra en valeur l’actualité de votre association. Ces étapes terminées, vous pourrez alors développer les activités de l’association autour de deux pôles fondamentaux, l’un convivial et l’autre professionnel, sachant qu’ils seront de toute façon complémentaires.

Une fête

Songez tout d’abord à organiser une fête ou un cocktail, qui concrétisera de manière évidente et agréable le projet de mise en réseau des anciens élèves. Attention, une fête, aussi amicale soit-elle, est un évènement qui demande une préparation importante. Vous devrez notamment mobiliser une équipe conséquente, trouver un lieu et négocier un partenariat avec votre établissement. Soyez également attentif à la mise en place de moyens de communication adaptés à vos adhérents.

La recherche d’emploi

Vous pouvez ensuite vous lancer dans un programme sérieux d’aide à l’emploi. Tentez de mobiliser les personnes engagées dans la vie professionnelle pour qu’elles deviennent des parrains. Contactez les entreprises pour qu’elles laissent des offres d’emploi sur votre site. Organisez des conférences, des formations, des expositions, pourquoi pas même des entretiens personnalisés de suivi professionnel.

L’entraide

Traditionnellement, les associations sont fondées sur des valeurs de camaraderie et d’entraide. Votre association d’anciens peut ainsi éventuellement disposer d’un fonds de soutien qu’elle mettra à disposition des étudiants en difficulté et qui pourront bénéficier d’un prêt d’honneur ou d’une bourse d’études.

Les publications

Il s’agit par ailleurs de s’interroger sur le choix des moyens de communication de votre association. Le site Internet semble primordial, en raison de sa mise en oeuvre relativement aisée et très économique. La lettre d’information électronique est également un outil efficace. Elle n’a pas vocation à diffuser du contenu mais permet d’informer sur l’actualité et les événements de votre réseau d’anciens. Elle pourra également renvoyer sur le site. Une publication papier peut enfin être envisagée. Complémentaire des publications Internet, elle se voudra un objet attractif, tourné vers la défense de l’image de votre diplôme et de votre profession.


2. Animer votre réseau

L’ACCUEIL

Quels que soient les moyens déployés par l’association, une attention particulière doit être portée à la qualité de l’accueil des adhérents. Le contact doit être aisé et rapide, sous peine de rebuter les anciens qui voudraient rejoindre le réseau. Si un standard téléphonique n’est pas toujours possible, un formulaire en ligne constitue une bonne prise de contact, dans la mesure où les questions qui y sont déposées peuvent être traitées rapidement.

LES ADHÉRENTS

Une action spécifique doit donc être menée pour permettre aux membres de s’engager dans la vie de l’association. La bonne volonté n’est pas une denrée rare mais la canaliser et lui permettre de s’exprimer est une tâche à part entière. Il vous faudra mobiliser toutes les générations d’anciens diplômés, sous peine de voir périr votre association.

Jeunes diplômés, actifs et retraités

Les retraités ont du temps pour s’investir dans la vie du réseau mais une association d’anciens constituée uniquement de personnes à la retraite risque fort de rebuter les jeunes diplômés et de s’étioler. Les nouveaux venus dans le monde du travail sont quant à eux très motivés pour s’investir car ils recherchent activement un emploi et ils ont donc besoin de se créer un réseau de connaissances professionnelles. Les actifs intégrés dans la vie professionnelle sont sans doute plus difficiles à recruter mais leur présence est indispensable pour créer un réseau attractif et dynamique.

Aussi, ne vous contentez pas d’un service de recherche d’emploi. Proposez également des formations, des conférences ou des suivis de carrières pour attirer les personnes actives qui, elles seules, peuvent dynamiser les possibilités de recrutement des jeunes diplômés. Il s’agit de fédérer  de nouveaux membres actifs qui sauront constituer une équipe dynamique. Si votre association représente un grand nombre d’anciens et prend de l’ampleur, peut-être devrez-vous même engager un salarié qui pourrait prendre en charge l’activité de l’association. Et un emploi de plus…

Il s’agit de fédérer de nouveaux membres actifs qui sauront constituer une équipe dynamique. Si votre association représente un grand nombre d’anciens et prend de l’ampleur, peut-être devrez-vous même engager un salarié qui pourrait prendre en charge l’activité de l’association. Et un emploi de plus…


3. Au delà des actions , des valeurs

Si la plupart des réseaux d’anciens jouent sur le terrain d’une solidarité fermée et c’est d’ailleurs ce qui semble faire tout l’intérêt de ces réseaux, rien ne vous empêche d’innover en y injectant des valeurs soucieuses de l’intérêt général.

Exemple ? Un fonds de soutien, tel que celui de l’École polytechnique, alimenté par les diplômés en activité et en majorité par ceux gagnant le mieux leur vie (la cotisation pouvant être proportionnelle au revenu), pourra financer des initiatives innovantes relatives à des problèmes sociaux ou environnementaux majeurs. Votre réseau n’en sera que plus fort, ayant un impact sur la société dans laquelle il s’insère, et risquant même, grands dieux, de la faire progresser !

L’idée de soutenir, par le biais de votre réseau d’anciens, des créations d’entreprise ou des projets peut se décliner via une thématique de prédilection : solidarité internationale, culture, santé… Vous pourrez choisir de soutenir des acteurs non issus de votre université ou école, ce qui renforcera les liens de votre réseau à d’autres structures, d’autres personnalités, voire d’autres réseaux.

Vous pourrez aussi choisir de cibler en fonction non de la thématique mais plutôt du public à soutenir : femmes voulant se lancer dans la création d’entreprise, profils prometteurs mais discriminés…

Bref, toutes les recettes sont à inventer pour que votre réseau ait du sens, et soit dit en passant, bénéficie d’un argument supplémentaire pour attirer du monde !

 

RETROUVER LES ANCIENS
Si votre établissement ne peut pas  vous fournir les coordonnées de  vos anciens camarades d’amphi,  vous pouvez toujours aller faire un  tour sur le net. Certains sites proposent  de rechercher des amis perdus  de vue par établissement et promo  (par exemple Copains d’avant ou Trombi).  N’oubliez pas non plus les réseaux  sociaux professionnels, tels que  Viadeo ou encore LinkedIn.