Organiser son Carrot mob

Fiche pratique

Malgré l’évocation du mot « carrotmob », il ne s’agit pas ici de vous apprendre à construire un véhicule écologique utilisé par des carottes pour rejoindre l’assiette du consommateur.

L’idée d’un Carrotmob reste tout autant originale : coopérer pour agir sur l’impact environnemental des entreprises, le tout dans un esprit positif et ludique. Intéressé ? Alors regroupez une communauté pour participer à cette démarche activiste et sautez le pas !

Le concept Carrotmob :

Initié en 2008 à San Francisco, le mouvement des Carrotmob s’est essaimé à la vitesse des réseaux virtuels. Collaboratif et ouvert, Carrotmob veut faire réfléchir sur l’acte d’achat… Et surtout agir. On ne se réunit plus pour boycotter, mais plutôt pour dire ce qui va bien! Le concept est simple : à plusieurs, on est plus forts !

Une communauté de consommateurs s’organise et se réunit à une date prévue chez un commerçant (épicerie, restaurant, bar, etc.). En échange des gains réalisés lors de l’événement, ladite entreprise s’engage à reverser une partie de ses recettes à la restructuration écologique de son établissement.

Avec plus de 30 Carrotmobs organisés en France, l’association Carrotcommunity peut vous accompagner dans l’organisation de votre Carrotmob. Profitez de son expérience, de son réseau et de ses outils…Et enrichissez-la de la vôtre.

 


1. MONTER SON ÉQUIPE

Pour organiser un Carrotmob, il vous faut :

• Des Captaincarrot : des organisateurs motivés et débrouillards

• Des Carrotmobeurs : des personnes engagées et sensibles à votre cause, qui seront là le jour de l’événement pour consommer et aussi profiter de ce moment festif

• Un commerçant convaincu Plus les membres seront associés tôt dans le projet, plus ils se sentiront investis. Pensez à identifier les compétences et envies de chacun, définissez vous des rôles pour éviter les doublons, et faites des points réguliers.

TROUVER SON COBAYE COMMERÇANT

À moins que vous n’ayez un ami entrepreneur conscient de sa responsabilité sociale et prêt à tout pour sauver la planète, un premier travail de démarchage va s’imposer. Avant d’aller écumer la rue commerçante de votre ville, posez-vous quelques questions qui vous épargneront du temps et des kilomètres :

QUEL TYPE DE COMMERCE?

Le choix de la taille et du type d’établissement est un facteur important dans le succès de votre événement. Vous avez le choix entre des commerces déjà engagés dans une démarche d’éco-responsabilisation ou pas. Dans le premier cas, votre action aura vocation à encourager cette démarche alors que dans le second, il s’agira dans un premier temps de sensibiliser et de convaincre.

Vous pouvez consulter l’annuaire des entreprises de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) de votre région qui vous permettra de cibler des établissements plus sensibles à votre action. La CRESS (Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire) de votre région peut également être un bon interlocuteur ().

2. QUEL LIEU?

Le choix de l’établissement devra se faire en fonction de sa situation géographique et de son accessibilité en transports en commun. Moins votre site est accessible, plus vous contraindrez les Carrotmobeurs à se déplacer en véhicules individuels. Les zones industrielles ou autres parcs d’activité sont donc à éviter.

RÉCOLTER LES PROPOSITIONS

Les contacts avec quelques commerçants sont pris, vous les avez rencontrés directement sur place pour leur expliquer tout le bien fondé de votre initiative et ils ont été séduits par le pouvoir potentiel de Carrotmob, par votre dynamisme et votre motivation. Il ne vous reste plus qu’à libérer leurs envies et à les encourager à faire des propositions concrètes. Votre objectif, rappelons-le, est d’obtenir la meilleure offre possible de progrès en faveur du développement durable dans leur activité quotidienne.

ÉTUDIER LES PROPOSITIONS ET SÉLECTIONNER

Une fois les offres des commerçants réalisées, il ne vous reste plus qu’à sélectionner celle qui vous paraît la meilleure et la plus adaptée à vos objectifs. Les critères de sélection pourront être d’ordre quantitatif, qualitatif ou créatif. Pensez à les définir en amont et préciser la règle du jeu aux commerçants dès le début. Vous y gagnerez en transparence et éviterez toute réclamation éventuelle !

Les offres peuvent être mises en concurrence sous forme d’enchères : en fonction du pourcentage du chiffre d’affaires généré, l’entrepreneur ou commerçant réinvestit plus ou moins pour réduire sa facture environnementale. Outre le critère quantitatif, sachez également faire preuve de souplesse et ne gâchez pas, par exemple, des propositions plus originales qui s’inscriraient dans une démarche plus durable.

CALCULER L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE L’ENTREPRISE

Pour agir efficacement et donner davantage de crédibilité à votre action, n’hésitez pas à initier une démarche d’évaluation écologique de l’entreprise. De nombreux outils sont disponibles sur le site de l’ADEME pour sensibiliser à l’achat responsable, aux économies d’énergie, aux énergies renouvelables, etc.

Si vous ne vous sentez pas suffisamment compétent dans le domaine, n’hésitez pas à vous rapprocher du REFEDD ou prenez directement contact avec les étudiants d’un master spécialisé dans le domaine et impliquez-les dans votre projet.

3. PLANIFIER SA CAMPAGNE

CHOISIR UN TIMING

Quand l’évènement va-t-il se dérouler ? Quel jour de la semaine et à quelle heure? Le timing de l’évènement est un facteur déterminant pour la fréquentation que vous en attendez. Vous pouvez faire le choix d’une date, en fonction de vos propres disponibilités, du calendrier universitaire… Ou vous inscrire dans un événement pro-environnement déjà existant et profiter d’une couverture médiatique plus large. Quelques exemples : la Semaine de l’environnement, coordonnée par le réseau Grappe, qui a lieu au printemps ou des événements plus institués comme la Semaine européenne du développement durable ou la Journée mondiale de l’Environnement début juin. À vous de choisir !

PRÉPARER DES ANIMATIONS

Parce qu’un Carrotmob est aussi (et surtout) un événement festif, se contenter de réunir un maximum de personnes dans un même lieu à une même date risque de ne pas suffire. Réunissez vos Captaincarrot, rejoignez le café le plus proche, munissez vous de votre ordinateur et lancez-vous dans la création d’animations. Que vous organisiez un concert, des jeux, une projection, des ateliers de récup’, ou encore la création de déguisements, le tout est de garder votre objectif en tête : être visibles et faire en sorte que les gens viennent, restent et consomment !

PENSER LES TRANSPORTS

Inutile de vous rappeler que les transports doux sont les solutions les plus économes en émissions de gaz à effet de serre. Marche à pied, vélo, trottinette… Sensibilisez en amont vos Carrotmobeurs à privilégier ce type de transport après leur avoir rappelé qu’il suffit d’ ¼ d’heure à pied pour faire un kilomètre et ¼ d’heure à vélo pour faire trois kilomètres, que c’est bon pour l’environnement, pour la santé et pour la silhouette, et vous devriez les avoir conquis !

COMMUNIQUER

Les contours de votre Carromob sont bien dessinés, il est maintenant temps de faire du bruit autour de cet événement. Si l’objectif de la Carrotmob est bien de responsabiliser les entreprises à leur impact environnemental, il ne faut pas pour autant oublier le vôtre. Pour changer le monde, il faut commencer par se changer soi-même. Ou dit plus prosaïquement : appliquez en interne ce que vous souhaitez appliquer en externe. La communication peut générer rapidement une quantité importante de déchets. Pensez-y !

MOBILISER LES CARROTMOBEURS

COMMUNICATION 2.0

Le Web permet à un événement d’avoir une vie avant, pendant et après le jour J. Profitez-en ! La communication sur des supports dématérialisés vous permettra en outre d’économiser des ressources papier, plastique et des ressources financières.

Vous avez de la chance, des moyens de communication Carrotmob existent déjà et vont donc grandement vous simplifier la tâche :

• Référencez votre campagne à la Carrotcommmunity

• En créant votre événement, un groupe local Facebook sera créé s’il n’existe pas déjà. Un bon moyen de s’entraider et de fédérer tous les organisateurs.

• Diffusez largement et échangez avec les futurs Carrotmobeurs là où ils sont déjà, c’est-à-dire sur Facebook, Twitter (#Carrotmob), Google+ ou sur d’autres réseaux sociaux locaux actifs. Un espace Vimeo permet aussi de référencer et de mettre en avant les campagnes précédentes. Si malgré vos talents de communicants (ou si vous n’avez pas suivi nos précieux conseils et que le lieu de l’événement est perdu dans les vignes), proposez un système de co-voiturage organisé via un forum ou blog. Blablacar.fr propose des widgets gratuits à intégrer sur votre site Internet. Vous pouvez aussi opter pour le libre et gratuit.

COMMUNIQUER VIA LES ASSOCIATIONS LOCALES

Les associations locales, connectées ou non, sont aussi de bons vecteurs de communication. Si vous ne les avez pas déjà impliquées en amont, ciblez prioritairement les associations qui fonctionnent en réseau qui pourront relayer facilement l’information dans leur newsletter : les réseaux étudiants (Grappe, Refedd), les réseaux territoriaux d’École et Nature pour l’éducation à l’environnement, les fédérations de la Ligue de l’Enseignement pour l’éducation populaire, le Réseau Action Climat, etc.

UTILISER LES MÉDIAS

Vous êtes décidément chanceux : les campagnes Carrotmob ont un côté innovant, funky et positif qui plaît aux médias. Libération, Les Inrockuptibles, Tracks… Papier ou web, écrit ou vidéo, plusieurs médias ont déjà succombé à l’effet Carrotmob! En plus de convaincre les commerçants, vous aurez d’autant plus de chance d’attirer de nouveaux médias, alors abusez-en sans modération.

4. ASSURER LE JOUR J

Ça y est, vous êtes prêt! Votre grand-mère vient de donner le dernier coup de ciseaux à votre déguisement de carotte (vous n’aviez pas oublié de la mobiliser, hein?), les stocks sont prêts, les commentaires de Carrotmobeurs se sont multipliés ces derniers jours. Restez concentrés pour ce moment d’échange, de sensibilisation et de consommation !

CRÉER DU LIEN ENTRE CARROTMOBEURS

On pense souvent qu’en réunissant de nombreuses personnes dans un même lieu, l’échange se fera naturellement. Ce n’est en fait pas toujours le cas. Pensez donc à mettre en place quelques éléments qui favoriseront les liens :

• Entre vous et les Carrotmobeurs : par exemple en utilisant un code couleur (tampon, badge, T-shirt) pour que chacun puisse se repé- rer. Vous aurez également pris soin d’installer un stand visible à l’entrée du commerce pour pré- senter votre projet ou votre asso et montrer à quel point le concept de Carrotmob est simple à reproduire.

• Entre les Carrotmobeurs : par exemple en affichant un mur où les participants pourront inscrire sur des post-it les réponses à des questions du type : trois mots-clés associés à la thématique, deux références bibliographiques qu’ils recommandent, un mot pour décrire le Carrotmob… Autant de démarches participatives qui favoriseront les échanges et l’esprit collaboratif. Un espace photo sur les sites spécialisés Pinterest et Instagram vous permettra de faire vivre votre Carrotmob à distance et de le valoriser par la suite.

• Entre le commerçant et les Carrotmobeurs : rendez bien visible les engagements pris par le commerçant pendant l’événement. Cela permet aux Carrotmobeurs de connaître exactement les changements environnementaux qui seront opérés dans le commerce, et cela valorise aussi l’entrepreneur (qui pourquoi pas, aura envie d’aller plus loin devant tant de succès).

5. SUIVRE POUR MIEUX RECOMMENCER

Votre Carrotmob est un succès : fréquentation, ambiance, objectif du chiffre d’affaire atteint! Pour autant, la campagne continue… Remerciez les Carrotmobeurs sur votre groupe FB, postez les dernières photos et faites un bilan général de la campagne. Et parce que les engagements ne seront pas réalisés du jour au lendemain, gardez des contacts privilégiés avec le commerçant pour tenir informée la communauté. Et si c’est lui qui donne des nouvelles photos à l’appui sur votre groupe local FB Carrotmob, vous aurez tout gagné !