Référencer son site web

Fiche pratique

Votre association possède un site magnifique et très complet mais personne ne vient le visiter ?

On vous donne quelques trucs pour devenir à l’aise en SEO (Search Engine Optimization), c’est à dire l’art de bien référencer votre site sur les moteurs de recherche.

Comment fonctionne un moteur de recherche ?


Un moteur de recherche est un service qui parcourt le web en répertoriant tous les sites accessibles et permet ensuite aux utilisateur.rice.s de les trouver via une recherche par mots-clefs.

Tout se base donc sur ces fameux mots-clefs (ex : « association étudiante bordeaux »). Pour chaque recherche, le moteur de recherche va afficher les pages qui contiennent les mots en question.

En France, l’immense majorité des internautes utilisent Google, mais ce n’est pas forcément le cas dans d’autres pays (donc si vous avez un public à l’étranger, il faudra aussi vous intéresser à d’autres moteurs de recherche comme Yahoo, Bing ou Yandex).

Un moteur de recherche va analyser l’ensemble du contenu textuel de votre site, afin de déterminer de quoi il parle, ainsi que sa pertinence par rapport aux autres sites de la même thématique.

Il va ensuite repasser régulièrement sur votre site pour voir si du contenu à été ajouté ou édité. Il peut donc y avoir un décalage de plusieurs jours entre ce qui est publié sur votre site et ce qui est enregistré dans l’index du moteur de recherche.

Référencer votre site sert donc à deux choses :

  • Faire en sorte que les personnes qui vous connaissent déjà trouvent facilement votre site (en cherchant le nom de votre association).
  • Amener des personnes intéressées par votre thématique sur le site de votre association.

Gardez tout de même en tête que les moteurs de recherche ne sont pas la seule manière d’arriver sur votre site et que les réseaux sociaux et les médias en ligne sont aussi de bons moyens d’attirer des  visiteur.euse.s.

Ce qui influe sur le référencement


Aujourd’hui les moteurs de recherche utilisent des algorithmes complexes (et en partie secrets) pour définir la pertinence d’un site et on estime que plus de 200 facteurs différents entrent en jeux.

Voici cependant les facteurs sur lesquels vous pouvez le plus facilement agir :

  • Le titre de vos pages
    Le titre de la page est ce qui est le plus visible dans les résultats de recherche, il faut donc qu’il exprime le plus fidèlement possible le contenu de la page (en moins de 60 caractères).
  • Les liens entrants
    C’est à dire tous les sites web qui pointent vers le vôtre, surtout s’ils sont réputés. Si un site souvent consulté ou reconnu poste un lien vers celui de votre association, cela augmentera votre réputation auprès des moteurs de recherche. Pensez-donc à demander aux médias qui parlent de vous de d’insérer un lien dans leur article.
  • L’originalité du contenu
    Les moteurs de recherche brassent énormément de contenu et si vous voulez que votre site se démarque, il va falloir qu’il apporte des informations qui ne sont pas disponibles ailleurs. Inutile d’inventer des fake news pour faire le buzz mais assurez-vous que votre site décrit bien ce qui fait la spécificité de votre association.
  • L’ancienneté du domaine
    Un moteur de recherche aura souvent tendance à faire plus confiance à un site existant depuis des années plutôt qu’à un site qui vient d’être créé.
    Si vous souhaitez refaire votre site, il peut être judicieux de conserver le même nom de domaine et de faire des redirections des anciennes pages vers les nouvelles.

 

En complément, voici quelques mauvaises pratiques à éviter :

  • Le contenu dupliqué
    Si votre contenu est en grande partie copié depuis un autre site web, il sera automatiquement pénalisé par les moteurs de recherche. Inutile donc de vouloir copier sur vos petit.e.s camarades, il va falloir rédiger vos propres textes.
  • Les pages fourre-tout
    Les moteurs de recherche ont besoin de définir la thématique de chaque page de votre site. Si une page contient trop de contenus sans rapport les uns avec les autres, elle risque d’être mal référencée.
    De même, si une page met trop longtemps à charger parce qu’elle contient trop de contenus, elle sera écartée par les moteurs de recherche.
  • Les pages orphelines
    Si une page de votre site n’est pas facilement accessible via un lien dans le menu ou la page d’accueil de votre site, les moteurs de recherche (et les utilisateur.rice.s !) risquent de ne pas la trouver.
  • Faire passer le référencement avant l’expérience utilisateur
    Rien ne sert d’avoir un site sur-optimisé pour les moteurs de recherche, avec tous les bons mots-clefs, si vos utilisateur.rice.s ne trouvent pas ce qu’ils ou elles viennent chercher ou que les informations publiées sont incompréhensibles. Vos contenus doivent être d’abord pensé pour les utilisateur.rice.s et ensuite pour les moteurs de recherche.

Stratégie de référencement et outils


Tout d’abord, le fait que votre site soit bien référencé ne doit pas être un but en soi mais doit vous aider à atteindre vos objectifs en termes de communication. Par exemple, le but est-il que vos bénéficiaires trouve une une info en particulier ? Ou bien que plus de personnes adhèrent à votre association ?

Ce n’est que par rapport à ces objectifs que vous pourrez voir si votre référencement est à améliorer.

Sachez également que le référencement d’un site est quelque chose qui évolue plutôt lentement que ce n’est qu’après plusieurs mois que vous pourrez voir si vos efforts ont porté leurs fruits.

Pour construire votre stratégie de référencement, il va falloir que vous définissiez sur quelles recherches (quels mots-clefs) vous souhaitez que votre site apparaisse ainsi que les publics que vous souhaitez toucher.

Vous aurez ensuite besoin de données sur lesquelles baser votre action. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils d’analyse comme Piwik ou faire un sondage auprès de vos visiteur.euse.s.
Pour définir les points à améliorer, vous pouvez vous poser ces questions :

  • Qui visite votre site et comment (âge, pays, matériel, etc.) ?
    Assurez-vous que le ton de votre contenu correspond bien à votre cible.
    Et si vous avez beaucoup de visiteur.euse.s sur mobile, il faudra que votre site s’affiche correctement sur un petit écran.
  • Comment les visiteur.euse.s arrivent sur mon site ?
    Demandez-vous quelles recherches, réseaux sociaux ou autres sites vous amènent des visiteur.euse.s.
  • Est-ce que les visiteur.euse.s trouvent l’information qu’ils ou elles cherchent ?
    Vous pouvez regarder s’ils ou elles restent longtemps sur votre site, mais aussi si vous recevez beaucoup de questions dont la réponse se trouve déjà sur le site.
    Ça ne sert à rien d’avoir beaucoup de visiteur.euse.s s’ils ou elles repartent sans avoir trouvé leur bonheur.
  • Est-ce que vos utilisateur.rice.s peuvent comprendre de quoi parle votre site en 3 secondes ?
    Si votre information est structurée de façon claire, cela bénéficiera à la fois à vos  utilisateur.rice.s et aux moteurs de recherche.

 

À partir ces données, vous pourrez définir quelle partie du contenu du site à besoin d’être reformulée ou davantage mise en avant.

Une fois vos textes mis à jour, il ne vous restera plus qu’à surveiller les évolutions de votre référencement afin de voir si votre stratégie est efficace.

Afin de suivre les évolutions du référencement de votre site, vous pouvez utiliser les outils suivants :

  • Google Search Console
    Ce service de Google vous permet de voir quelles page de votre site sont référencées et quels mots-clefs les utilisateurs cherchent pour arriver sur votre site.
  • Screaming Frog
    Ce logiciel gratuit permet de lister toutes les pages de votre site et vous alerte sur de potentiels problèmes (liens morts, titres trop longs, etc.)


Ressources