Depuis 2001, la France est le 4e pays d’accueil des étudiants internationaux. Pourtant, malgré l’attention des universitaires et des politiques, les conditions pratiques de cette mobilité restent souvent très mauvaises. Les associations étudiantes peuvent apporter beaucoup à l’accueil et à l’intégration, mais aussi à la clarification des enjeux de l’internationalisation de l’enseignement supérieur.


Rencontre nationale 8 et 9 décembre 2007