WISE, initiative européenne pour le bien-être étudiant

Quelle est la place du bien-être dans la vie d’un·e étudiant·e ? Comment le bien-être est-il considéré par les institutions d’enseignement supérieur ? Par les organisations étudiantes ? Afin de mieux comprendre les enjeux du bien-être des étudiant·e·s en Europe, Animafac et 6 autres partenaires européens travaillent ensemble au sein du projet WISE Well-Being Innovations for Students in Europe.

En savoir plus sur le projet :

De nombreuses personnes en études supérieures souffrent de problèmes de mal-être, comme le montrent plusieurs études et recherches. Certains groupes d’étudiant·e·s sont particulièrement vulnérables aux problèmes de mal-être, en raison des discriminations auxquelles ils ou elles font déjà face (par exemple, les réfugié·e·s, les personnes en situation de handicap). Depuis le début de l’année 2020, la crise sanitaire a eu un fort impact sur le bien-être des étudiant·e·s (quasi-absence de vie étudiante, nécessité de s’adapter à de nouvelles méthodes d’apprentissage, difficultés d’intégration, détérioration importante de la santé mentale, etc.) De plus, de nouvelles formes de mal-être émergent, comme l’éco-anxiété, qui touche 15% des jeunes (enquête IPSOS 2016). Le bien-être des étudiant·e·s représente donc un enjeu de taille pour les établissements d’enseignement supérieur. C’est aussi un défi pour les organisations étudiantes agissant en faveur de leurs pairs, qui sont de plus en plus nombreuses à se saisir de cette problématique.

 

La vie étudiante est une dimension essentielle de la stratégie des établissements d’enseignement supérieur et elle est reconnue comme complémentaire à l’apprentissage académique. Dernièrement, la crise de Covid nous a montré l’importance de la partie sociale, culturelle et civique de la vie étudiante pour le bien-être des étudiant·e·s. Ce projet est spécifiquement axé sur la vie étudiante qui est une partie importante de leur bien-être. Par vie étudiante, nous entendons l’ensemble des activités qui font le quotidien des étudiantes et étudiants. Cela inclut les cours, les activités culturelles sur leur campus, les relations sociales, les activités citoyennes et le bénévolat sur leur campus, le restaurant étudiant, les services de santé, et autres équipements. Il semble nécessaire que les universités et les organisations étudiantes agissent et coopèrent mieux afin d’améliorer le bien-être et la vie étudiante en Europe.

 

Quelles nouveautés ?

 

Dans ce contexte, le projet WISE se concentre sur le bien-être dans la vie étudiante dans le domaine de l’enseignement supérieur européen. Ce projet vise à identifier ce qui est important pour le bien-être des étudiant·e·s et comment les universités et les organisations étudiantes peuvent agir au sein des politiques de vie étudiante en faveur du bien-être. Au cours des 3 années du projet, le consortium va :

  • Développer une expertise pour mieux comprendre  les enjeux au sujet du bien-être des étudiants au sein de la vie étudiante : recherches et rapports quantitatifs et qualitatifs ;
  • Développer des ressources et des formations pour aider les établissements d’enseignement supérieur et les organisations étudiantes à prendre en compte et à agir pour le bien-être dans la vie étudiante : vade-mecum, boîtes à outils, formations ;
  • Développer des propositions et des communications pour promouvoir le bien-être et la vie étudiante comme des composantes essentielles en Europe.

 

7 partenaires sont impliqués dans ce projet :

  • 3 réseaux étudiants : Animafac (un réseau d’associations étudiantes en France) ; la Fondation Universitaire Européenne (EUF, un réseau universitaire basé au Luxembourg) ;  l’Union des Etudiants Européens (ESU, un réseau d’associations étudiantes, basé en Belgique) ;
  • 4 universités à travers l’Europe : Institut Polytechnique de Coimbra au Portugal ; Université Aristote de Thessalonique en Grèce ; Université Transilvania de Brașov en Roumanie ; Université Charles de Prague en République Tchèque.

 

Les différentes étapes du projet

Tout au long du projet, le consortium créera les productions intellectuelles suivantes :

  • Une enquête quantitative : « Panorama européen des initiatives innovantes en faveur du bien-être des étudiants » (2022) ;
  • Une étude qualitative : « les innovations en faveur du bien-être des étudiants dans l’enseignement supérieur européen » (2022-2023) ;
  • Une plateforme « L’université européenne de demain pour le bien-être des étudiants » (2023) ;
  • Un kit de formation pour le personnel universitaire pour mettre en œuvre des initiatives de bien-être étudiant (2023-2024) ;
  • Un kit de formation pour les organisations étudiantes pour mener des initiatives en faveur du bien-être étudiant » (2023) ;
  • Un guide européen de recommandations sur le bien-être des étudiants » (2024).

 

Deux sessions de formation seront organisées :

  • Une formation interne au consortium sur le bien-être étudiant (avril 2022, en ligne) ;
  • Une formation « Agir en faveur du bien-être des étudiants » (mars 2024 en Belgique).

 

Six activités de diffusion des résultats du projet seront organisées afin de partager et de promouvoir les résultats du projet dans différents pays d’Europe :

  • Décembre 2022 en Roumanie ;
  • Février 2023 en République Tchèque ;
  • Septembre 2023 en France ;
  • Mars 2024 au Portugal ;
  • Avril 2024 en Grèce ;
  • Septembre 2024 en Belgique.

À terme, WISE souhaite toucher les 28 pays de l’Union européenne, 300 établissements d’enseignement supérieur et 150 000 étudiants engagés.

 

Ils nous soutiennent :

Le Programme Erasmus+ de l’Union Européenne et la Fondation Hippocrene.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir