Animasana : nos 16 propositions pour la santé mentale des jeunes

Nous constatons aujourd’hui encore que la santé mentale des jeunes est un sujet trop souvent délaissé des politiques publiques. Il est cependant primordial quand on sait que le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, cela s’étant accentué avec la crise que nous traversons.

Depuis septembre 2020, Animafac, Nightline France et Générations Cobayes se sont lancées dans un processus de consultation auprès des jeunes engagé·e·s afin de constituer 16 propositions de politique publique pour encourager et soutenir la participation citoyenne des jeunes sur le thème de la santé mentale. Après les laboratoires thématiques, qui se sont déroulés en septembre, 15 jeunes se sont réunis à Paris en janvier pour participer un Jury citoyen. À l’issu de ce weekend, les participant·e·s ont pu élaborer et conserver les 16 propositions les plus porteuses selon quatre axes.

Proposition 1 : Augmenter de façon pérenne le budget alloué à la santé mentale des jeunes.

Proposition 2 : Rembourser les consultations chez le·la psychologue entre 18 et 30 ans.

Inspirations :

  • Dispositif Ecos’Émoi
  • Essai dans quelques régions d’un remboursement suite à une prescription par un⋅e médecin

Proposition 3 : Pérenniser l’allocation des 10% des fonds de la Contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC) à la santé mentale dans les établissements d’enseignement supérieur après 2021.

Inspiration : Orientations prioritaires entre 2018 et 2020 définies par circulaire du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour la prévention au service de la santé des étudiant⋅e⋅s

Proposition 4 : Pérenniser le renfort en psychologues pour lutter contre la détresse psychologique des étudiant⋅e⋅s.

Inspiration : Charte des bonnes pratiques : 1 ETP de psy pour 1000-1500 étudiant⋅e⋅s

Proposition 5 : Déployer des services mobiles en santé mentale accessibles à tou⋅te⋅s les étudiant⋅e⋅s éloigné⋅e⋅s des services existants.

Inspiration : Infirmier⋅ère⋅s de certains collèges et lycées ruraux qui changent d’établissement au cours de la semaine 

Proposition 6 : S’assurer que dans chaque service de santé universitaire (SSU) il y ait au moins un⋅e psychologue capable de prendre en charge les étudiant⋅e⋅s non-francophones.

Inspiration : Psychologue anglophone à Polytechnique

Proposition 7 : Encourager la création de groupes de paroles entre pairs au sein des universités sous la supervision d’un⋅e professionnel⋅le.

Inspirations :

  • Groupes de paroles dans les universités au Royaume-Uni 
  • Groupes de paroles en psychothérapie

Proposition 8 : Déployer une campagne nationale de sensibilisation au sujet de la santé mentale des jeunes.

Inspirations :

  • Campagnes sur le harcèlement scolaire
  • Campagnes sur les violences familiales

Proposition 9 : Intégrer la problématique de la santé mentale dans la formation des enseignant⋅e⋅s afin de les rendre capables de repérer et d’orienter les jeunes en difficulté.

Inspiration : Formations sur le harcèlement scolaire

Proposition 10 : Proposer aux professionnel⋅le⋅s au contact des jeunes, une formation complémentaire : “comprendre les outils dédiés à la santé mentale des jeunes” pour mieux les orienter.

 

 

Proposition 11 : Intégrer aux programmes scolaires et universitaires une dimension sur la santé mentale et l’intelligence émotionnelle.

Inspiration : Programme d’intelligence émotionnelle dans les pays du nord de l’Europe avec des cours d’empathie, de gentillesse ou d’art thérapie

 

 

Proposition 12 : Coordonner la collecte et le partage de données entre les différent⋅e⋅s acteur⋅rice⋅s de la santé mentale.

Proposition 13 : Rattacher chaque établissement d’enseignement supérieur à un service de santé universitaire (SSU) pour que tout⋅e étudiant⋅e d’une zone géographique délimitée puisse y accéder.

Inspiration : SIUMPPS de l’université Paris-Sorbonne

Proposition 14 : Encourager la télé-consultation et mutualiser les demandes sur une même plateforme créée et gérée par les services de santé universitaires (SSU).

Inspiration : Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

 

 

Proposition 15 : Établir une “charte du bien-être” pour les établissements scolaires, para-scolaires et du supérieur.

Inspirations :

  • Convention Internationale des droits de l’enfant
  • University Mental Health Charts

Proposition 16 : Créer un label “bien-être” certifiant les établissements d’enseignement supérieur.

Inspirations :

  • Label des Grandes Écoles
  • Label Bienvenue en France
  • Label Marianne

 

 

Un événement soutenu par la Fondation Hippocrène et le programme Erasmus +

Soyons sociaux
Réagir c'est agir