#LaMachineAProjets : la Machine est lancée !

Le nouveau programme d’accompagnement d’Animafac est enfin lancé ! Nos porteurs et porteuses de projets se sont réuni·e·s du 7 au 11 octobre pour leur première session d’accompagnement ! Iels ont eu l’occasion de se rencontrer et de se former sur diverses thématiques afin de définir au mieux leurs projets.

Mais qui sont-iels ? 

Pour cette première promotion, Animafac a sélectionné cinq associations porteuses de projets innovants

FENRIR STUDIO 

Cette association a comme projet la création de jeux vidéo et le développement numérique. Ses activités principales sont les formations de pair·e·s à pair·e·s, l’animation de workshops sur la création de jeux vidéo, l’organisation d’événements culturels autour de la création numérique (Jamming Assembly et Gaming Arena Experience) et l’incubation de projets

Pourquoi rejoindre la Machine à projets ?

Pour développer leurs workshops dans les collèges et lycées, trouver des financements pour leurs événements, se professionnaliser et renforcer leurs actions d’inclusion et leur maillage territorial

 

ART D’ECO

Cette association a comme projet d’utiliser l’art pour sensibiliser aux initiatives engagées sur le territoire dans la transition environnementale. Ses activités principales sont la gestion d’une plateforme numérique géolocalisant les acteur·rice·s engagé·e·s sur le territoire Bordelais, la création d’un programme d’accompagnement à la professionnalisation artistique et l’organisation de prestations artistiques sur les thèmes de la transition environnementale et sociale

Pourquoi rejoindre la Machine à projets ?

Pour améliorer son maillage territorial, tester ses idées sur le terrain et développer l’association. 

 

LA REF’ DES CAMPUS

Cette association a pour projet la création et la gestion d’une application référençant tous les événements créés par les associations et instances étudiantes des campus Toulousains. Ses activités principales sont la promotion des événements étudiants, d’encourager l’engagement associatif, d’offrir un nouvel espace de diffusion aux associations, de centraliser l’information sur les événements associatifs et améliorer la vie étudiante des campus. 

Pourquoi rejoindre la Machine à projets ?

Pour travailler sur leur visibilité, se professionnaliser et développer leur application. 

CITÉ DES CHANCES

Cette association a pour objet de promouvoir et démocratiser l’engagement citoyen chez les jeunes de banlieue Parisienne et des quartiers populaires par un parcours citoyen. Ses activités principales sont un concours d’éloquence pour des élèves de seconde, une simulation parlementaire avec des élèves de première, des visites des institutions comme le Sénat ou l’Assemblée aux lycéen·ne·s, le programme de tutorat, et le projet de démocratisation de la culture

Pourquoi rejoindre la Machine à projets ?

Pour travailler sur la visibilité de l’association, la gestion d’équipe et de projets et développer leur modèle économique

YENGOU CAFE

Ce café associatif est à destination des jeunes en foyers de jeunes travailleur·se·s et des populations migrantes. Ses fonctions principales sont de proposer un lieu de rencontre et de création de liens sociaux, de valoriser l’engagement associatif, d’accompagner les projets portés par les bénéficiaires et de proposer une programmation culturelle et sociale

Pourquoi rejoindre la Machine à projet ?

Afin d’apprendre comment démarcher des partenaires, travailler sur leur business model et trouver des financements

Au programme pour cette première session

Dès leur arrivée, les porteurs et porteuses de projets on eu l’occasion de se former sur la gestion de projet. Iels ont ensuite pu rencontrer des représentant·e·s de La Fonda qui leur ont présenté les enjeux de l’Économie Sociale et Solidaire. L’INJEP a également fait une intervention pour leur raconter l’histoire du monde associatif français

Après ces temps de formations, les associatif·ve·s ont pu se focaliser sur leurs projets en rencontrant leurs associations référentes et en mettant en place un diagnostic de projet. Avec l’aide d’Enactus, iels ont eu l’occasion d’établir leur Social Business Model. ESN France leur a expliquer comment gérer une équipe inclusive et mobiliser des bénévoles. Enfin au cours du dernier jour de cette première session Animafac leur a présenté comment analyser le marché et quels sont les outils pour tester leurs idées sur le terrain

Merci aux associations référentes et à nos mentors

Les porteurs et porteuses de projets ont pu et pourront encore bénéficier d’aide et de soutien de la part de leurs associations référentes :

 

Nous remercions également nos partenaires dans ce projet, qui partagent leurs connaissances, expériences et pratiques avec nous :

 

La prochaine étape sera la consolidation de leur projet. Les porteurs et porteuses de projets seront formé·e·s entre autres sur la communication, le business plan, le plaidoyer ou encore le maillage territorial. Pour cela nous leur donnons rendez-vous du 3 au 7 novembre prochain

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir