Réunis les 11 et 12 décembre à l’Arsenal d’Animafac, 30 volontaires se sont penchés sur la question de la prévention des risques et de son impact sur notre quotidien. Entre rencontres, débats et échanges de bonnes pratiques, chacun a pu s’exprimer et découvrir quelques modes d’action à reproduire !

 

S’infiltrer au milieu d’un petit groupe de fêtard pour leur seriner à l’oreille que « l’alcool c’est mal », que « la cigarette ça tue », le tout en arborant fièrement un tee-shirt frappé de la devise « pas de sexe sans latex »… si le registre de la culpabilisation à outrance a vécu et qu’il ne fait plus vraiment recette, les associatifs étudiants proposent depuis des années des modes d’action innovants, fun… mais surtout connectés avec la réalité du terrain. Flyers, goodies sexy, scènes jouées et autres « Sac à vomi » de Sam le capitaine de soirée (véridique) remplacent désormais le bon vieux « le tabac, c’est tabou. On en viendra tous à bout ».

 

Identifier les risques…

 

S’ils sont venus discuter de prévention, les volontaires étaient également réunis pour interroger leurs propres perception des risques… et notamment en milieu festif. En compagnie de l’association Fêtez Clair, une structure spécialisée dans ce genre de cas, ils ont ainsi pu évoquer une liste assez exhaustive de risques et de comportements à risques dans différentes situation. L’association a notamment pu leur présenter un ensemble de cas concrets et de réponses adaptées pour éviter les problèmes. Un ensemble de réponses qui, pour être réellement pertinent, se doit de dédramatiser le discours… sous peine d’être ignoré, moqué ou détourné.

 

et les éviter avec le sourire !

 

Après l’approche académique, place au discours percutant. « Tu connais le sexe écolo ? », le nouveau leitmotiv de l’Appel de la Jeunesse n’aura pas manqué de retenir votre attention… comme celle des volontaires. Représentée lors de cette formation, la structure a ciblé une tout autre forme de risque : celle de notre consommation quotidienne. Alimentation, cosmétique, habillement, sexe… derrière chaque instant de notre vie se cache une batterie de substances chimiques que l’Appel dénonce et combat à sa manière. Dernière création en date : une scène de théâtre permet aux participants de détecter les risques de leur consommation au travers des 3 étapes clefs d’un rencard. Astucieux et pertinent.

 

Pour en savoir plus sur la prévention des risques en milieu festif, reportez-vous au guide Associations Responsables, diffusé par Animafac.

 

>> http://www.animafac.net/associations-responsables-comment-reduire-les-risques-lors-d-evenements-festifs/

 

Et pour ne rien manquer de l’actualité des associations intervenantes, faites un tour sur leurs sites respectifs

 

>> http://www.fetez-clairs.org/

 

>> http://www.appeldelajeunesse.org/

 

Crédits photo : La prévention, ce sont les biomen qui en parlent le mieux ! @Appel de la jeunesse

Soyons sociaux
Réagir c'est agir