Les écoles d’ingénieur se bougent dans le Nord-Ouest : enquête

Présentation

Benoit Nardon, 22 ans, est en 2ème année à l’ENSAM (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers) de Angers .

Benoit est membre de l’Association des élèves de l’ENSAM d’Angers (AE). Cette association vit grâce au dynamisme des élèves de l’ENSAM et a pour vocation de favoriser l’esprit créatif et l’épanouissement des élèves. Elle soutient et accompagne les différents projets des clubs/associations de l’école.

Depuis deux ans, Benoit est aussi membre du bureau des Transes Culturelles, club au sein de l’école qui organise une semaine culturelle avec des concerts de tous styles musicaux, un tremplin musical, du théâtre d’improvisation, des projections de courts-métrages, sur le campus angevin et dans la ville au mois de Mars.

Il est en charge de la soirée au Chabada (salle de concert d’Angers), temps fort des Transes Culturelles, et gère le côté technique de l’évènement. Le Chabada est un bâtiment appartenant à la ville d’Angers : l’ensemble du projet du Chabada est géré par l’Association pour le Développement du Rock et des Autres Musiques à Angers dans le cadre d’une délégation de service public.

Au sein de l’AE, Benoit est aussi vice président à la vie de promotion des élèves.

L’interview

Quel est ton parcours universitaire et associatif avant d’arriver à l’ENSAM ?

J’ai fait deux ans de préparations aux concours des grandes écoles et je suis rentré à l’ENSAM. Avant, je ne faisais pas partie d’associations.


Pourquoi avoir voulu faire partie d’une association ?

Je voulais m’investir dans quelque chose. Je suis allé dans l’Association des élèves par moi-même pour voir ce qui s’y faisait. Je connaissais déjà l’univers des concerts et le projet des transes culturelles m’a tout de suite emballé.

Que représente pour toi l’engagement associatif ?

L’engagement associatif ça te permet de faire une tâche que t’aimes bien. Le but est l’accomplissement, on est heureux quand l’évènement à lieu. S’engager c’est aussi faire don de sa personne, se faire plaisir, le plaisir de se permettre de créer quelque chose. Parfois il faut savoir se sacrifier aussi, ce n’est pas toujours une partie de plaisir.


Quelle reconnaissance avez-vous au sein de l’école ?

On a des subventions de l’école par le biais de l’Association des anciens élèves. D’autres aides nous viennent aussi des banques. Nous n’avons pas de soutien financier particulier de l’école, cependant, des locaux, un photocopieur, internet, une salle des fêtes nous sont prêtés gratuitement.

Nous avons aussi nos jeudis après-midi de libres pour nous consacrer à des activités sportives ou associatives. Cependant, il n’y a pas de reconnaissance pédagogique de l’engagement associatif, pas de compensation au niveau des cours.

Et au niveau de la ville d’Angers ?

La ville nous soutient dans certains de nos projets, un bon contact s’est instauré. Par exemple, une cérémonie est organisée en début d’année où la ville prête les clés de la ville à l’école, ces clés sont rendues à la fin de l’année scolaire. C’est un symbole très fort pour nous.

L’association intervient aussi au sein de la ville pour des projets tels que le téléthon, les resto du cœur, le Gala de fin d’année de l’école… et bien sûr les Transes Culturelles.

Les Transes Culturelles c’est quand ?

Les Transes Culturelles auront lieu du dimanche 23 au vendredi 28 mars. Au programme des concerts, des expos, du théâtre, des courts métrages tout au long de la semaine au sein de l’école et jeudi 27 mars grande soirée au Chabada (salle de concert d’Angers) avec Wax Taylor et DJ Torsenu and the space analog.

Après tes études tu souhaiterais continuer à faire partie d’une association ?

Oui, je vais essayer de trouver quelque chose. Quand on a goûté à l’action tout est possible. Pour moi l’aboutissement de cette année est de tout réussir, c’est-à-dire savoir gérer à la fois mes études et l’association tout en préservant ma vie privée. La reconnaissance et l’approbation de la famille sont importantes. Cela contribue à mon « épanouissement associatif ».

EN SAVOIR PLUS :

http://angers.ueensam.org/TransesQ/…

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir