Les écoles d’ingénieur se bougent dans le Nord-Ouest : enquête.

Présentation

Mathieu Fitamant et Benjamin, 22ans, sont en 4ème année à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Rennes.

Mathieu et Benjamin sont membres de l’association l’Amicale des élèves de l’INSA de Rennes (AEIR). Cette association, l’équivalent de ce que d’autres écoles appellent « Bureau des Elèves », a pour objectif de développer des activités et organiser des événements sur le campus, mais aussi de tisser des liens avec les associations rennaises, les élèves des autres INSA et les anciens élèves.

Quelle que soit son année d’admission, l’élève-ingénieur INSA a la possibilité de devenir membre de l’Amicale. En prenant sa carte d’amicaliste annuelle (environ 12 euros), il peut prendre en charge les activités des différents clubs ou y participer (le festival Rock’n solex, un défi sportif avec les Insaiades, un événement humanitaire et sportif avec 1,2,3,4 L…), bénéficier de réductions lors de soirées et accéder librement au Foyer de l’INSA, lieu de rencontres pour les élèves-ingénieurs de l’école où canapés, bar, jeux…sont à disposition.

Depuis deux ans, Mathieu et Benjamin sont investis en tant que trésorier et chargé de communication dans le bureau du Rock’n solex. Il s’agit du deuxième évènement musical rennais après les Transmusicales, il allie concerts de musiques actuelles, festnoz, courses de solex, et tremplins de jeunes artistes.

L’interview

Quel est votre parcours universitaire et associatif avant d’arriver à l’INSA ?

On a fait une prépa intégrée à l’INSA et depuis notre 3ème année on est rentrés dans le bureau de l’Amicale des élèves. Avant, nous ne faisions pas partie d’associations.


Pourquoi avoir voulu faire partie d’une association ?

En fait on a été un peu parachutés ! C’est venu d’une demande du président de l’Amicale, une personne qu’on connaissait parce que c’était un ami, et lors de discussions en soirée. Au départ c’était assez impressionnant, on ne connaissait pas trop les gens du Foyer et on n’était pas trop motivés. Puis ça a suivi son cours, on s’est investi dans les projets, il y a des choses qui ont changé. L’ancien bureau souhaitait arrêter et il fallait renouveler l’équipe, du coup il n’y a pas eu beaucoup de suivi, nous avons été lâchés dans la nature, mais ça nous a donné plus de marge et de liberté pour changer certaines choses, voir ce qui ne fonctionnait pas.

Que représente pour vous l’engagement associatif ?

Un bon esprit, une bonne équipe, une bande de potes, des responsabilités à assumer. Par exemple, l’Amicale doit donner son accord sur les différents projets que les clubs de l’INSA souhaitent mettre en place, ce n’est pas facile parfois vu qu’on connaît les gens, on ose moins dire les choses. L’Amicale doit en effet donner son accord sur les projets des clubs car c’est elle qui dispose d’un budget qu’elle distribue aux clubs pour qu’ils puissent mener leurs actions.

Quelle reconnaissance avez-vous au sein de l’école ?

Une enveloppe budgétaire prélevée sur les inscriptions est distribuée tous les ans aux différents projets. Des locaux, le Foyer et une salle de concert nous sont mis à disposition gratuitement par l’école. L’école, l’institution nous soutient mais les professeurs sont plus réticents. Par exemple, parfois on rate des cours pour notre engagement associatif et ils ont du mal à le concevoir même si on arrive à gérer aux exams.

On peut par contre suivre un module  » engagement associatif  » où il faut présenter un projet associatif qu’on a mis en place. Ce n’est pas compensable avec les autres notes, c’est plutôt un bonus. L’année dernière 5 personnes du bureau l’on suivi.

Faire partie d’une association c’est aussi un plus sur notre CV. On a une équipe à gérer, on communique auprès de différents partenaires. A l’école on apprend beaucoup de choses théoriques, l’engagement c’est aussi le côté pratique de notre futur travail.

Et au niveau de la ville de Rennes ?

Ça dépend, c’est assez aléatoire. La ville nous soutient (prêt de matériel) et nous subventionne, la plupart des élus connaissent le festival. La ville de Rennes et Rennes métropole financent plus des projets innovants et portent parfois moins d’intérêt aux projets qui existent depuis longtemps. De grosses têtes d’affiches jouent au festival, en essayant de plaire au plus grand nombre on a l’impression d’être moins soutenus. Parfois la vision de la culture à Rennes reste élitiste.

Cependant, le sponsoring marche bien, nous avons beaucoup de partenaires, nous sommes dans un secteur qui porte et les entreprises encouragent facilement la vie associative.

Le Rock’n solex c’est quand ?

Le festival Rock’n solex fêtera sa 41ème édition cette année et aura lieu du 1er au 4 mai. Au programme des concerts et des courses de solex avec plus de 4000 spectateurs par soirée. A l’affiche cette année :
jeudi 1er mai : Gentleman & The Far East Band – Sayag Jazz Machine – Beat Assaillant
vendredi 2 mai : Svinkels – Fatals Picards – Zenzile – La Caravanne Passe
samedi 3 mai : Israel Vibration – MAP – Tokyo Sex Destruction Sayag Jazz machine, les fatals picards.

Après vos études vous souhaiteriez continuer à faire partie d’une association ?

Peut-être mais a priori nous n’allons pas nous orienter vers un syndicat ou nous engager au sein d’un parti politique. Notre travail nous prendra surement beaucoup de temps donc ça va être difficile de s’engager.

EN SAVOIR PLUS :

www.rocknsolex.fr

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir