Association créée en 1977, l’association de Mycologie de Toulouse réunit les passionnés au sein de l’Université Paul Sabatier. Entre étude et pédagogie, la structure organise notamment des expositions, des conférences et des animations en milieu scolaire.

 

L’association de Mycologie de Toulouse a été créée il y a 36 ans au coeur de la faculté des Sciences pharmaceutiques de l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Mycologie, oui. Vous avez bien lu. Le monde associatif étudiant étant une extraordinaire fourmilière riche de projets et de passions, certains de ses acteurs se penchent sur le monde des champignons.

 

Si, comme le dit la chanson, certains sont sensibles au chant du psylo qui supplie, qui joue avec les âmes et ouvre les portes de la perception (…), d’autres, en revanche, adoptent une approche beaucoup plus scientifique. C’est le cas des membres de cette association.

 

Chaque semaine, ils se rassemblent pour identifier les spécimen rencontrés et glanés par le groupe ainsi qu’à l’étude de certains exemplaires vraiment marquants. Amanites phalloïdes côtoient, lors de ces séances, les pézizes étoilées. Outre l’étude des pièces récoltées, les membres de l’association se retrouvent lors de conférences dédiées … aux champignons mais également aux sciences naturelles.

 

Chaque année, au coeur de l’automne, une grande exposition mycologique est présentée dans les locaux de la faculté des Sciences Pharmaceutiques où sont montrés au public entre deux cents et trois cents espèces de champignons supérieurs provenant du sud-ouest. De plus l’association organise ou apporte son concours à un certain nombre d’autres manifestations mycologiques de la région.

 

Enfin, en plus de ces actions vers le grand public, l’association se mobilise au nom de la pédagogie et fait un effort particulier vers les scolaires. Chaque automne, des équipes de membres se déplacent dans des établissements primaires et des collèges pour des séances d’initiation à la connaissance des champignons.

 

Pour en savoir davantage sur les activités de l’association, connectez-vous sur son site. Et n’oubliez pas ! Ne ramassez jamais un champignon que vous ne pouvez identifier de manière certaine. Dans tous les cas, rien ne vaut la prudence… et un bon bouquin ;)

 

Crédits photo : composition de champignons, Association de Mycologie de Toulouse.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir