Fondée en avril 2002 par une poignée d’étudiants de la fac de Beaulieu, à Rennes, Nicomaque entend soutenir et promouvoir les échanges de compétences associatives. Quand l’union fait vraiment la force, Nicomaque n’est jamais loin !

 

« Tout art et toute recherche, de même que toute action et toute délibération réfléchie, tendent, semble-t-il, vers quelque bien »… vous aurez tous reconnu l’extrait du premier chapitre de l’Ethique de Nicomaque d’Aristote. Outre le souvenir ému de votre oral de philo au bac et le regard inquisiteur de votre interlocuteur, ce passage décrit à lui seul la démarche de l’association. Unir ses forces pour porter des projets plus larges, aider une structure à s’émanciper et suivre sa propre voie…

 

Pour ce faire, Nicomaque se mobilise sur plusieurs plans. Elle promeut et impulse, au besoin, les relations interdisciplinaires ainsi que les échanges de compétences et d’expériences associatives entre doctorants. Elle contribue à valoriser le travail de recherche de ces mêmes doctoraux aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des murs de l’université. Pour cela, elle n’hésite pas à démarcher les entreprises et les collectivités locales, notamment lors d’une récente assemblée du Conseil Régional de Bretagne statuant sur les questions de poursuite de carrière des jeunes chercheurs. L’association a pu, à cette occasion, favoriser l’information des étudiants de licence et de master au travers d’interventions directes de doctorants.

 

Plus largement, elle entend ouvrir le monde du doctorat sur la société et vice et versa, afin d’en faire un espace de débat et d’enrichissement mutuel.

 

Pour en savoir plus sur la démarche de l’association Nicomaque, connectez-vous sur son site !

 

Crédits photo : vue sur le campus de Beaulieu, à Rennes

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir