Pour lutter efficacement contre les dangers de l’alcool au volant, pouvoirs publics, associations et directeurs des discothèques et bars de nuit encouragent la solution du conducteur désigné. Le principe est simple : « celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas ». Promu régulièrement par les associations, ce credo devient l’objet d’une campagne d’affichage à échelle nationale conçue par la Sécurité routière.

Suite à la table ronde « Alcool, lieux festifs et sécurité routière » organisée le 26 février 2004 par le Ministre en charge des Transports, cette nouvelle campagne centre autour d’un label fort le concept de « conducteur désigné ».

 

Diffusée du 26 juillet au 8 août 2004 sur les grands réseaux d’affichage, et particulièrement sur les lieux de vacances, cette nouvelle campagne conçue en accord avec les associations s’appuie sur un emblème graphique fort et contemporain.

 

Elle présente deux visuels qui concrétisent ce concept de conducteur désigné en le mettant en situation. Le personnage qui incarne le conducteur sobre et responsable, est représenté avec une tête aux dimensions atypiques et aux yeux bien ouverts pour souligner sa bonne condition et sa sobriété. Au contraire, les amis qu’il raccompagne, représentés avec une physionomie explicite (un regard et une bouche) arborent un état de fatigue lié, ou non, à l’alcool.

 

Le but est donc d’apporter un nouvel éclairage inattendu à un concept connu mais qui n’est toutefois pas assez mis en application.

 

En savoir plus : site de la sécurité routière

Soyons sociaux
Réagir c'est agir