La conférence nationale de la vie associative vise à travailler avec l’ensemble des acteurs associatifs sur les besoins des associations, et plus particulièrement sur trois grands thèmes. Les groupes préparatoires ont abouti à trois rapports remis au ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative.

Relations contractuelles entre l’Etat et les associations : de la confirmation à la consolidation

Alors que des secteurs associatifs vivent des situations budgétaires dramatiques, le groupe de travail propose un approfondissement significatif des relations contractuelles constitutif d’un véritable partenariat public-privé entre l’Etat et le monde associatif. Remettre le projet associatif au coeur de cette relation et des subventions accordées, simplifier et rendre plus transparent les démarches de demandes de subvention et leurs critères mais aussi favoriser les partenariats sur le long terme, etc.

A lire :

– le rapport du groupe présidé par Jean-François Collinet, « La consolidation des relations contractuelles entre les pouvoirs publics et les associations »


Dialogue civil : les associations au cœur d’une démocratie plus participative

Le groupe a posé les enjeux et rappelé l’apport des mouvements associatifs à une démocratie réellement participative. Il propose des méthodes et des moyens pour institutionnaliser le dialogue entre l’Etat, les pouvoirs publics et le secteur associatif organisé.

A lire :

– le rapport du groupe présidé par Bruno Durieux, « Incorporer la dynamique associative dans une démocratie du dialogue »

La reconnaissance du bénévolat : tout reste à faire

Les travaux du groupe se sont attachés aux motivations individuelles du bénévole. Le rapport officiel ne reflétant au final pas les travaux du groupe, il a été complété par un autre rapport pour aborder des propositions concrètes pour une politique publique en faveur des bénévoles engagés dans le projet associatif.

A lire :

– le rapport du groupe présidé par Claude Greff, « Mieux accompagner et reconnaître l’activité bénévole »

– le rapport argumenté de la CPCA en contribution à ce groupe de travail

Rentrée associative : les priorités de la CPCA pour la conférence nationale

La CPCA a transmis cet été au Premier ministre et au Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative, la liste des priorités qu’elle souhaite voir prise en compte par le gouvernement dans la conférence nationale de la vie associative.

A lire :

« Les priorités retenues par la CPCA pour le développement de la vie associative »

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir