Cultivons l’éthique est une association nantaise qui se consacre à la promotion des produits équitables et éthiques au travers de l’organisation d’évènements. Sandy, volontaire de la structure, évoque l’engagement de l’association dans la Semaine de la solidarité internationale.

 

Dans quelle mesure l’association Cultivons l’éthique prend part au projet global de la Semaine Internationale de la solidarité?

 

L’association « Cultivons l’éthique » est engagée depuis trois ans dans la préparation de la Semaine de la solidarité internationale. La sensibilisation et la promotion de valeurs écologiques et équitables sont en droite ligne avec notre démarche. La spécificité de l’édition 2010 tient dans son rapprochement avec la Maison des citoyens du monde. Cette structure définit les actions globales et le ton donné aux actions que nous menons. Ils nous permettent de relayer notre communication sur l’ensemble des Pays de Loire. Le thème de cette année étant l’écologie, il nous semblait naturel de nous rapprocher d’eux.

 

Que signifie un tel événement pour vous?

 

Avoir la possibilité de mettre en avant des causes et des sujets importants à nos yeux. Tenter de faire découvrir au grand public des notions comme le développement durable ou des filières comme commerce équitable.

 

Durant cette semaine, Cultivons l’éthique organise un défilé de mode éthique et équitable. Comment se traduit ce projet?

 

Le défilé est avant tout un moyen de montrer que l’équitable ne se résume pas aux bonnets péruviens et qu’il se prête complètement à la mode. On peut porter des vêtements bio et répondant aux critères courants. Nous travaillons notamment avec des producteurs nantais et régionaux dans une démarche éthique. Des créatrices nantaises fabriquent de nouveaux vêtements à partir d’étoffes recyclées. Les créateurs locaux sont très réceptifs à cette idée de défilé. Même les mannequins ont été surpris de la qualité proposée par les stylistes.

 

L’association organise également une dégustation et des débats…

 

Le 16 novembre, nous organisons une conférence débats avec plusieurs intervenants intitulée « Le développement durable est-il une solution durable? » Comme la découverte et la promotion sont au centre de nos travaux, une dégustation de produits équitables et locaux aura lieu en parallèle. Cela nous permet de faire connaître différents produits, différentes marques et labels. C’est une réelle mission de sensibilisation et de vulgarisation.

 

La Semaine de la solidarité internationale est-elle un bon moyen d’accroitre un réseau?

 

Les gens font, entre autres choses, appel à nous lors du défilé de mode pour intégrer les créations dans différents évènements. Les débats sont souvent synonymes d’échanges avec d’autres structures. Nous avons notamment cherché un intervenant pour une conférence et l’avons trouvé au sein d’une association spécialisée dans le développement durable. Il y a une réelle complémentarité entre les participants.

 

Comment les partenaires associatifs considèrent une structure étudiante comme la vôtre?

 

Plutôt bien. Nous avons mis un partenariat en place et nous entretenons de bons rapports avec eux au travers d’échanges de services. Ils nous font connaître dans la région et nous présentons leurs produits lors de nos évènements. L’Autre marché, un marché équitable organisé à Nantes illustre bien cette situation. Nous sommes chargés par les organisateurs de superviser toute la communication sur le marché. Ils estiment que notre caractère étudiant nous confère un esprit critique accru et un sens de la pédagogie.

 

Un événement prévu que vous souhaitez évoquer?

 

Le 19 novembre, nous organisons une soirée concert à la salle Michelet. Cette soirée Son éthik sera l’occasion d’écouter deux groupes aux styles différents : « J-Zèle » et « One Way Family ». Nous présenteront une nouvelle fois notre défilé équitable. Tous les produits vendus lors de l’évènement seront issus des filières locales et équitables. C’est vraiment l’occasion de partager et de faire découvrir.

 

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir