Etablir des relations durables avec les entreprises constituent une étape essentielle dans la promotion de votre filière. Comment approcher ces entreprises ? Quels types de partenariats mettre en place ?
Patricia Charrier, responsable du pôle « Entreprises et quartiers » à l’IMS Entreprendre pour la Cité nous fait part de son expérience des entreprises et des pistes à exploiter pour développer des partenariats durables.


PRESENTATION IMS ENTREPRENDRE POUR LA CITE

IMS Entreprendre pour la Cité est une association fédérant plus de 210 entreprises engagées dans des démarches de Responsabilité Sociétale.
Créée en 1986, IMS-Entreprendre pour la Cité encourage les entreprises à développer des démarches sociétales, intégrant les différentes parties prenantes de l’entreprise (habitants, clients, fournisseurs, associations du territoire, universités…), avec l’objectif de créer davantage d’équité sociale.

Forte de vingt années d’expérience, l’IMS s’organise autour d’équipes d’experts qui accompagnent et fédèrent les entreprises dans leurs démarches sociétales. L’association intervient notamment sur les problématiques de mécénat et d’engagement citoyen, de gestion de la diversité et de lutte contre les discriminations, de développement de l’emploi dans les quartiers sensibles, d’ancrage territorial des entreprises. Plus largement, sont abordées toutes les formes de collaboration entre entreprises et associations.

=> Les partenariats de solidarité peuvent être une porte d’entrée pour les associations étudiantes cherchant à développer un partenariat solide avec une entreprise.
=> IMS accompagne les entreprises pour qu’elles recrutent davantage dans les universités et non plus seulement dans les grandes écoles (à travers la mise en place de leur politique diversité).

RELATIONS ENTREPRISES/ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

Face aux difficultés pour établir des passerelles entre les entreprises et les SCUIO, les associations étudiantes peuvent jouer un rôle dans la mise en place de partenariat avec les entreprises. Mais comment faire ? Voici quelques précieux conseils de Patricia Charrier, afin de s’assurer les faveurs de l’entreprise :

Quelles sont les attentes de l’entreprise ?
– Un interlocuteur unique, réactif et qui comprend les problématiques rencontrées par les entreprises.
– Des projets structurés et menés de façon professionnelle
– Des profils de candidats diversifiés (Universités vs Grandes Écoles).
– Un partenariat inscrit dans la durée.


Quel intérêt pour mon association ?

– Disposer d’un réseau d’entreprises mobilisables pour accueillir des étudiants en stages ; recruter (recrutements directs, soutien aux recrutements par le coaching…) ; soutenir des projets menés par l’association (apports en compétences et/ou financiers).
– Permettre aux étudiants de l’association de créer des liens avec le monde professionnel.
– Revaloriser certaines filières universitaires méconnues, voire « dévalorisées ».

Que faire ensemble ?
Voici quelques exemples de projets développés par les associations étudiantes et susceptibles d’intéresser les entreprises :
– Présentation branches, métiers, entreprises
– Sourcing direct
– Bourse de stages/VIE/Jobs
– Forums Emploi et/ou Recrutements
– Parrainage, coaching
– Simulations d’entretiens de recrutements
– Missions confiées par des entreprises : marketing…
– Soutien à des projets proposés par l’association
– Apports en compétences / Apports financier

Comment rentrer en contact ?
Directement auprès de l’entreprise
Qui contacter ? Avoir le bon interlocuteur est une première étape dans votre parcours ; celui-ci pourra varier en fonction de l’entreprise. Quelques pistes :
– le responsable/chargé des relations écoles ou le chargé de recrutement (siège social)
– si ce poste n’existe pas, vous pouvez contacter la direction générale ou les services en charge des ressources humaines et/ou du recrutement.

Comment ?
– En proposant une présentation générale de l’association.
– En arrivant avec un projet (forum emploi…) sur lequel accrocher l’entreprise.
– En s’appuyant sur les anciens de la filière intégrés dans les entreprises.

Via des structures relais
Si vous n’avez pas de contact direct avec une entreprise, s’adresser à une structure relais peut s’avérer efficace :
– Les organisations patronales (MEDEF/CGPME/CEGES) ou branches professionnelles pourront vous aider dans votre démarche
– Les réseaux d’entreprises sont également une très bonne porte d’entrée pour nouer des contacts avec les entreprises. Vous pouvez ainsi contacter l’ANDRH (et plus particulièrement ANDRH Junior), les Jeunes Chambres Économiques, le Centre des Jeunes Dirigeants, les CCI/ Chambres de Métiers ou encore IMS-Entreprendre pour la Cité

RELATIONS IMS/ASSOCIATIONS ETUDIANTES

Au-delà des contacts directs avec les entreprises, des partenariats sont également envisageables avec l’IMS Entreprendre pour la Cité, en tenant compte des territoires d’action de l’association.

Avec la Cellule Emploi & Diversité
Cette cellule de l’IMS a pour objectif de gérer des offres d’emploi transmises par les entreprises partenaires pour des jeunes diplômés bac+2 à bac+5.
Des partenariats avec des associations étudiantes œuvrant dans le domaine de l’insertion professionnelle peuvent être mis en place, en fonction des actions déjà existantes de l’IMS : guide de mini CV, sessions de trainings pour les entretiens de recrutement (région parisienne), Café pour l’Emploi, forum de recrutement (prochain le 10 juin 2008 à Evry)…
=> Contacter Sonia HAMOUDI, Responsable de la cellule

Avec les clubs « Entreprises et quartiers »
Les clubs « Entreprises et quartiers » sont des lieux d’échange de nouvelles pratiques et d’actions, qui s’attachent à mettre en œuvre des actions concrètes, collectives et individuelles.
Les entreprises, une douzaine par club, décident du contenu et des actions à mener, des éventuels partenaires à associer et des axes de développement du club. Des partenariats entre clubs et associations étudiantes peuvent être développés sur différents types d’actions : présentation branche/métiers/entreprises, sourcing direct, bourses de CV, forums emploi et/ou recrutements, parrainage/coaching, simulation d’entretiens de recrutements, soutien à des projets proposés par l’association (apports en compétences ou financiers).


ECHANGES AVEC LA SALLE

Quel est l’intérêt pour l’IMS de travailler avec des associations étudiantes ?
L’IMS a pour mission de développer les relations sociétales de l’entreprise et de les aider à mettre en place des actions concrètes.
Aujourd’hui, soit l’entreprise est tellement sollicitée par le monde associatif qu’elle a tendance à ne rien faire ; soit elle ne l’est pas, et dans ce cas, elle ne sait pas comment faire pour établir des relations.
Les entreprises ont donc besoin d’expertise en matière de diversité, mais aussi en matière de ressources humaines. L’IMS répond à ces besoins en accompagnant les entreprises afin qu’elles développent de bonnes pratiques.

L’IMS a tout d’abord souhaité développer des liens avec les universités, mais les résultats ont été décevants (peu de réponses excepté paris 13, méfiance vis-à-vis du monde de l’entreprise…). Les associations étudiantes sont donc une piste à privilégier pour l’IMS.

Les entreprises signataires de la charte de la diversité sont-elles « contrôlées » ?
L’esprit de la charte n’est pas de contrôler mais bien d’inciter l’entreprise à s’engager et à agir. Des bonnes pratiques d’entreprises sont d’ailleurs présentées sur le site www.charte-diversité.com. Des correspondants locaux de partenaires nationaux de la charte sont d’ailleurs en train d’être mis en place afin de promouvoir la charte et suivre et aider les entreprises déjà signataires. A Toulouse par exemple, c’est le MEDEF qui assure ce suivi.

Les entreprises sont-elles prêtes à travailler avec les associations d’accueil des étudiants étrangers ?
Il est vrai que les entreprises développent peu de lien avec les associations d’accueil des étudiants étrangers.
Sur les forums de recrutement qu’organise l’IMS, on a en moyenne 20% d’étudiants étrangers.

Lorsque vous organisez des forums de recrutement, comment sélectionnez-vous les candidats ?
Depuis fin 2005, l’IMS organise régulièrement des forums de recrutement : 200 postes ont ainsi été confiés à des jeunes diplômés issus de la diversité. 15 à 20 % de jeunes recrutés lors du forum, soit 3 fois plus que durant un forum de recrutement « classique ».
Les candidatures (CV et LM) doivent être adressées à Sonia Hamoudi, qui se charge de la sélection et qui peut parfois demander à un candidat de retravailler son CV pour valoriser son expérience.
Les candidats sélectionnés doivent bien évidemment être en adéquation avec le poste de travail proposé.

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir