Créée en janvier 2010, l’association Ecoo parcourt les routes bretonnes et les allées du campus de Rennes 2 avec la même obstination. L’obstination, une valeur qui s’appuie et se nourrit d’un objectif : promouvoir les initiatives éco-responsables et l’économie solidaire. Cyril Hoccry-Lescarmure, son président, décrit la genèse d’un projet avant-gardiste.

 

 

« A l’origine, le projet a été lancé pour préparer l’écoo-tour 2010. Ce tour résultait d’une volonté de recensement des initiatives relatives au développement durable ainsi qu’à l’économie solidaire. » Partis un mois avec un équipement audiovisuel prêté par une association de Rennes 2, Cyril et son équipe ont jalonné les routes armoricaines à la recherche de concepts et de personnalités à part. « Ce voyage nous a permis de rencontrer des acteurs du secteur de l’énergie. La Bretagne ne produisant que 8% de l’énergie qu’elle consomme, la thématique des énergies renouvelables prend, ici, tout son sens. Dans ce contexte, nous avons pu visiter une centrale photovoltaïque, un parc éolien ainsi que l’une des plus grandes centrales thermiques d’Europe, située entre St Nazaire et Nantes. »

 

« L’agriculture était également au coeur de notre projet. C’est un sujet lourd de sens tant son impact sur l’environnement régional s’est fait sentir. Nous avons pu rencontrer des agriculteurs. L’un d’entre eux cultive un blé 100% bio et développe une chaine de production écologique lui permettant de vendre un pain de qualité à la population locale. C’est l’exemple typique de production écologique et de distribution en circuit court qui tend à se développer un peu partout en Bretagne. Nous avons vraiment tenté de segmenter les thématiques pour mieux nuancer notre analyse de la situation locale. » Après 1000 km parcourus entre marais salants et monolithes, ce peloton d’un genre bien particulier regagnait l’université de Rennes 2 avec 20 heures de films et une vingtaine d’interviews. Une matière riche et précieuse devant donner vie à un documentaire de 30 minutes qui pourrait être diffusé fin mars 2011.

 

Partir à la conquête des campus

 

« Uni Vert Cité est un plan vert appliqué aux campus de Rennes. Il se déroule en trois temps distincts. Une étude est menée par notre équipe afin de dresser un bilan carbone sur le campus. Celui-ci englobe notamment tous les modes de transports et les habitudes alimentaires du public. En vertu des résultats observés, différentes campagnes de sensibilisation sont menées. ». Dans ce cadre, Ecoo s’est associée à l »organisation de la semaine de l’équilibre alimentaire 2011. (24 au 28 janvier dernier). Au delà de la sensibilisation, Ecoo entreprend des actions concrètes dont l’impact, bien qu’adossé à plusieurs mois de réflexion, auront un impact immédiat sur le campus. A l’image du premier potager universitaire de Rennes 2. Inauguré le 15 mars, il constituera le point de départ d’une série de mini projets d’économie solidaire et locale. Une épicerie solidaire proposant boissons et magazines pourrait ainsi voir le jour. Loin des clichés la condamnant à être un lieu froid, il s’agirait d’un lieu d’échange et… de sensibilisation où seraient vendus des produits locaux, bio et éco responsables. Envisagé comme un appel à la création, les allées verdoyantes du potager pourraient même se muer en galerie d’art à ciel ouvert. Une galerie mêlant expositions de photos et performances théâtrales.

 

Les projets se fondent souvent sur des rencontres aussi inattendues que providentielles. Et la trajectoire d’Ecoo ne déroge pas à cette règle. Plus qu’une interlocutrice, Christine Zimmerman s’est imposée comme une partenaire incontournable aussi bien dans l’instauration du plan vert que dans la multitude de projets nés par la suite. Vice-présidente de l’université de Rennes 2 en charge des questions de développement durable, elle a vu en Cyril et ses acolytes des relais dynamiques et efficaces. « Il y a eu un intérêt commun, une vraie rencontre entre Mme Zimmerman et nous. Manquant de relais sur le terrain pour faire bouger les choses, elle était très heureuse de constater qu’une association telle que la notre s’installait sur le campus. Une véritable dynamique s’est instaurée entre l’association et l’administration, un rapport de confiance entre les deux. Une belle surprise ».

 

Après un an d’existence, l’association Ecoo dissémine les graines de sa démarche et semble en passe de récolter ses premiers fruits. « Le week-end au campus de Nantes nous a permis de prendre la température et de nous rendre pleinement compte de l’intérêt que portent d’autres associations à notre projet. Nous nous sommes occupés d’une formations autour du Plan Vert et des moyens permettant de faire bouger un campus dans ce sens. Plusieurs associatifs participants étaient visiblement intéressés par le concept. » Concernant ses ramifications, Ecoo choisit la prudence : « Une fois que le projet sera installé durablement sur le campus de Rennes 2, nous pourrons songer à contacter des associations qui travaillent à Rennes 1 et, qui sait, peut-être plus loin. »

 

Pour plus d’informations sur Ecoo, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de l’association.

 

 

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir