Marie – Pierre de la Gontrie
Adjointe au Maire de Paris chargée des Relations avec les Associations ; première Vice-Présidente du Conseil Régional.

Le bénévolat résulte de l’engagement d’un ci-toyen à donner de son temps pour les autres. Cet engagement n’a a priori pas d’autre contrepartie qu’un éventuel sentiment d’accomplissement personnel dans la vie collective, ce qui peut être un puissant moteur. Par le don de son temps et de ses compétences, le bénévole met à disposition des associations des moyens humains qui leur permettent d’accomplir leur objet social. Il participe ainsi à notre art de vivre ensemble en donnant à la solidarité une expression très concrète. En cela, le bénévolat est une forme de participation directe à la vie de notre cité, donc à la vie civique et politique. La Ville de Paris entend concrètement soutenir la participation de nos concitoyens à la vie associative. C’est dans cette optique qu’un partenariat a été développé entre la Ville et les principales associations travaillant sur le bénévolat, en particulier l’AFEV et France Bénévolat.


Pierre Albertini

Maire de Rouen (Eure).

Le bénévolat est un facteur d’intégration à la société. Il est fédérateur, alors que le contexte qui imprègne la France depuis 20 à 30 ans est individualiste. Notre société exacerbe l’accomplissement de soi, la réussite personnelle. Il est temps que nous retrouvions un équilibre entre l’individu et la communauté. A cet égard, la situation des étudiants est particulière car ces derniers sont en cours de stabilisation, à la recherche de leur voie professionnelle : ils sont plus mobiles. Les étudiants sont néanmoins des membres de la société à part entière, d’autant qu’ils travaillent de plus en plus, sont de plus en plus âgés. Dans leur cursus, une expérience de bénévolat est très enrichissante. En effet, ils sont alors acteurs et pas seulement consommateurs d’enseignement. De telles initiatives doivent donc être encouragées, elles sont fructueuses sous tous rapports. Les étudiants ont déjà manifesté leur capacité à s’engager, davantage en solidarité internationale d’ailleurs qu’en politique nationale ! Il est certes important de s’épanouir et de réussir sa vie. Mais il est important aussi d’aider les autres. Ce n’est pas un équilibre facile à tenir.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir