Il est des assoces qui ont besoin d’une période de sommeil, d’une quasi hibernation pour mieux repartir. C’est un peu ce qui est arrivé à l’association Transfert . Au sein de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG) l’association existe depuis plusieurs années. Son objectif : accueillir au mieux les étudiants étrangers ; qu’ils viennent par le programme ERASMUS ou de plus loin encore à l’international. Les membres actifs s’étaient un peu essoufflés, ou avait terminé leur cursus. Il s’agissait alors de passer le relais, de ne pas laisser cette belle initiative s’éteindre à petits feux…

A la fin de sa première année, Laura a poussé la porte de l’association… « Tu t’es fait payer ou quoi ? » s’étonnent les deux membres de l’asso. « Ils avaient l’air contents de me voir arriver ! » Car Laura est bel et bien motivée pour reprendre le flambeau. Heureux de ne pas mettre les clefs sous la porte, les deux compères lui remettent le trousseau, soulagés de confier le projet Transfert . « Assez vite, j’ai trouvé 2, 3 amis motivés pour s’investir dans l’asso avec moi. J’ai toujours été attirée par les autres cultures, les autres personnes. » confie Laura. « Au départ, on s’est retrouvés un peu démunis, sans véritablement d’appui. On a choisi de se consacrer d’abord à l’accueil. Les étudiants étrangers sont un peu perdus quand ils arrivent et ne savent pas trop à qui s’adresser pour bien s’intégrer. Notre but, c’est de rapidement entrer en contact avec eux et de leur proposer des temps d’échanges, des sorties pour découvrir la région et l’école. » Ainsi, l’an dernier, ce sont près de 40 étrangers qui ont été accueillis « …Et qui sont devenus des amis ! » ajoute Laura. « C’est super de nouer des contacts avec plein de jeunes de tous les pays »

 

En lien avec les autres associations présentes à l’ENSAG, Transfert ne reste pas dans son coin. Des contacts ont été pris avec Intègre, l’association du campus grenoblois qui agit dans le même champ. Côté administration, Laura s’est déjà occupé de récupérer les adresses mails des prochains étudiants étrangers de la rentrée. Un premier contact important pour les convier à la journée d’intégration. « Jusqu’alors, cette journée était réservée aux premières années, mais il semble logique que les étudiants étrangers, nouveaux venus, y soient conviés aussi ! »

 

Avec la chaîne des Alpes toute proche, la sortie aux Arcs de l’an passée a permis de découvrir l’architecture de Charlotte Perriand alors que « certains voyaient la neige pour la première fois ! » Côté mer, une visite guidée de la ville de Nice a régalé les friands de soleil et de plage. « Cette année, on était une dizaine de membres actifs et pour l’année qui vient, on a déjà recruté trois nouveaux bénévoles prêts à nous rejoindre. » Concentrés jusqu’alors sur l’accueil des étudiants, les membres de Transfert devraient cette année pouvoir proposer des services pour les étudiants français candidats au départ. Pour Laura, toutes ces rencontres sont autant d’enrichissement personnel. « Ca n’a pas de prix pour moi » avoue la jeune femme. Son investissement est tel que les autres membres doivent la freiner (« Laura, délègue un peu ! ») Mais elle pense à l’avenir, et n’entend pas laisser l’association s’endormir à nouveau. « On va tous terminer notre cursus en même temps, on pense donc déjà à l’après ». D’autant que Laura sera elle-même candidate au transfert, en 2009…

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir