Les 18 et 19 mai prochains, l’association Jets d’Encre invite la fine fleur de la presse jeune au Festival Expresso. L’occasion de présenter et valoriser le savoir-faire d’une rédaction dans la bonne humeur ! Mais attention, les inscriptions seront closes le 3 mai !

 

Contrairement à l’idée reçue, Grand-mère n’est pas la seule à savoir faire un bon café ! Titres survitaminés, éditos enflammés et rédacteurs à bout de souffle. Le tout pendant 15 heures non-stop ! Vous en rêviez, Jets d’encre l’a fait. La neuvième édition du festival Expresso aura lieu les 18 et 19 mai. Armez-vous de crayons et de blocs note, quelques ordinateurs et des coéquipiers dynamiques et, conseil d’ami, n’oubliez pas le café ! Expresso, c’est LE festival de la presse jeune. Il s’adresse à tous les jeunes de 12 à 25 ans qui réalisent un journal dans leur collège, leur lycée, leur fac, leur quartier ou leur ville. Au total, pas moins de 300 journalistes jeunes représentant 30 rédactions de toute la France se retrouveront à Paris pour cette grande rencontre.

 

Mais outre le rassemblement, Expresso est un savant mélange de fête, de happening et de réflexion sur l’actualité. Chaque équipe doit en effet aménager un stand pour mettre en valeur ses productions (qui sont, par définition, bien meilleures que celles du voisin). Le tout au coeur d’une énorme salle de travail. Au menu : concours de Unes géantes, rencontres, débats et multiples défis viendront compléter un programme fort de café !

 

Et pendant que certains écriront un édito fiévreux sur le coin d’une table, Animafac animera un stand « Stop aux clichés sur les jeunes ». Trois membres du réseau seront en effet présents lors du festival avec un objectif : contribuer à changer le regard porté sur les jeunes ! N’hésitez pas à les solliciter et vous renseigner à propos de la campagne.

 

Pour plus d’informations sur le festival Expresso et les activités de Jets d’encre, connectez-vous sur le site de l’association

 

Crédits photo : Une rédaction dans le feu de l’action, Labo SJV

Soyons sociaux
Réagir c'est agir