Association nantaise, Gare de l’Est développe une revue et des émissions de radio dédiées à l’Europe de l’Est. Passionnés et fins connaisseurs, ils proposent depuis 2011 des contenus de qualité sur une partie du globe encore méconnue du public.

 

Lancée par une équipe de passionnés en février 2011, l’association Gare de l’Est vous emmène faire un tour dans les confins orientaux du continent européen. Entre le Caucase, la Russie, la Pologne et les républiques d’Asie centrale, c’est tout le territoire de l’ex bloc Soviétique que les membres de la structure vous font découvrir au long cours. Un tour d’horizon d’une région en constante évolution, le tout servi sur les ondes de la station Euradio Nantes et les pages d’une revue semestrielle éditée à 500 exemplaires aux éditions de l’Harmattan.

 

Faire avancer le débat

 

Depuis près de trois ans, l’association s’emploie à apporter, par son travail d’information, une petite pierre aux grands débats qui visent à appréhender la région et ses spécificités. Quel avenir pour la Biélorussie et son dictateur de président Alexandre Loukachenko ? Y-a-t-il une place pour le féminisme en Russie ? Quels stigmates de la guerre russo-géorgienne ? Autant de thèmes que les membres abordent et évoquent directement sur le terrain. Dans cette démarche, l’association mobilise en effet une partie de ses membres installés dans l’espace post-soviétique et différents contributeurs spécialistes de la zone.

 

Une passion qui ne date pas d’hier

 

Si les membres de Gare de l’Est portent un projet éditorial ambitieux, ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Certains sont issus de La Pèch’, une asso nantaise qui parlait (déjà) d’Europe de l’Est. A l’époque, la structure développait des axes de partenariats et de coopération ; des liens qu’elle tissait principalement avec la Biélorussie et l’Ukraine. Ulrich Huygevelde, le directeur de Gare de l’Est, décrit l’épopée comme une vraie passion « née quand j’avais 14 ans. A l’époque, j’ai découvert une nouvelle carte du monde avec des pays neufs ». Un jumelage franco-ukrainien et quelques partenariats plus tard, Ulrich arrive à la fac et développe avec ses amis la revue et les chroniques diffusées sur Euradio Nantes. La suite, vous la connaissez…

 

Si l’Europe de l’Est vous intéresse, allez jeter un oeil au site de la rédaction. On y aborde des questions concrètes et traitées avec soin.

 

>> Site de Gare de l’Est

 

Crédits illustration : Couverture du premier numéro de la Revue @Gare de l’Est

Soyons sociaux
Réagir c'est agir