Prix Nobel de physique en 1991 pour ses travaux sur les cristaux liquides et les polymères, le professeur Pierre-Gilles De Gennes a toute de suite accepté de participer au colloque sur la Vie et le temps qui se tiendra le 24 novembre à Marseille.

Qu’est ce qui vous a séduit dans ce projet ?

Tout d’abord, l’idée de voir des gens de cultures différentes m’intéresse énormément. Le public de ce colloque sera très varié, et il est toujours passionnant de faire passer des connaissances pour mieux en débattre. Le thème de la vie et du temps est propice à de nombreuses réflexions.


Qu’attendez-vous de cette journée ?

Je n’ai pas d’attentes particulières. Je ne sais d’ailleurs pas comment le sujet de la vie et du temps va être traité suivant les différentes disciplines et je ne connais pas tous les intervenants. Pour moi c’est un peu comme aller à la pêche, on ne sait pas si on va ramener un thon ou une sardine ! Dans tous les cas, c’est une belle aventure.

De quoi allez-vous parler ?

Je vais décliner mon propos suivant trois axes principaux. Tout d’abord je vais parler de la recherche sur le cerveau, quels sont les moyens d’étude et les applications du 21ème siècle. Puis j’aborderai le thème de la mémoire en rappelant le fonctionnement des cellules nerveuses et ce que cela implique en terme de mémoire immédiate ou au long terme. Puis je finirai par des prospectives : qu’est ce qui nous attend dans le futur proche ? Je suis convaincu que les systèmes cerveau/machine vont jouer un rôle clé, avec des conséquences médicales admirables mais qui posera certains problèmes éthiques.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir