Créée en janvier 2012, la pépinière itinérante de l’association Léo Lagrange va à la rencontre des porteurs de projets dans la région de Rennes. Son objectif ? Aider les jeunes à mener à bien leurs démarches. Nous avons demandé à Cécilia Malet, la responsable de la structure, de nous en dire plus sur son fonctionnement.

 

Quelques mots sur cette pépinière itinérante ?

 

C’est un projet qui a émergé après deux ans de réflexion et qui soutient les projets portés par des jeunes. Qu’ils soient constitués en association ou non. En tant que responsable de la pépinière, je me déplace dans les espaces jeunes d’une vingtaine de communes d’Ille et Vilaine * pour aller à leur rencontre et les accompagner dans leurs démarches.

 

Que peut proposer cette pépinière aux associations étudiantes ?

 

Je peux les accompagner dans la création d’événements, organiser et planifier un voyage de solidarité internationale, une sensibilisation au développement durable… L’accompagnement est vraiment personnalité. Dès le premier rendez-vous, nous faisons un état des lieux et nous évaluons le degré d’avancement du projet. Nous évoquons des questions simples et basiques. A partir de cette étape, l’action de la pépinière peut être très variée. Elle peut aller de la rédaction d’un dossier de présentation à la mise en place d’un dossier de financement et de subvention, une recherche de partenariats. Nous pouvons également aider à la préparation d’oraux et de valorisation du projet.

 

Quelles conditions sont nécessaires ?

 

Cette pépinière s’adresse aux jeunes de moins de 25 ans de la région rennaise.

 

Un exemple de projet soutenu par la pépinière ?

 

Cet été, neuf jeunes sont partis trois semaines au Togo pour contribuer à la réhabilitation de salles de classes sur place. Nous avons monté le projet ensemble sur une période de deux ans. Outre son aspect solidaire, ce projet était également l’occasion d’un échange interculturel puisqu’il a été réalisé conjointement avec neuf jeunes togolais. Depuis le début de l’aventure, ils ont suivi l’avancée des démarches, ont pris part aux réunions de préparation et se sont mobilisés sur place pour la réfection des écoles. Il y aura d’ailleurs une restitution de ce projet le 25 octobre dans la commune de Bourg des Comptes.

 

Qu’elles soient itinérantes ou sédentaires, les pépinières constituent une ressource précieuse pour les porteurs de projets. Par leurs conseils et leur expertise, elles permettent aux associatifs de concrétiser leur démarche en évitant les pièges les plus courants.

 

Pour plus d’informations sur la pépinière itinérante de Léo Lagrange, connectez-vous sur le site de la structure.

 

Crédit photo : Trois jeunes porteuses de projet accompagnées par Cécilia Malet @Pépinière Léo Lagrange

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir