Le 10 octobre, la Déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Michèle Merli ouvrait la 9ème édition de la Semaine de la Sécurité routière. Un rendez-vous qui cherche à renforcer la sensibilisation auprès des jeunes sur les dangers de la route et la nécessité d’être toujours plus vigilant. Parce que les sorties de discothèque sont souvent le théâtre de drames nocturnes ; parce que les retours de vacances sont trop souvent le moment des comptes morbides. Au delà de la Semaine de la Sécurité routière, pour faire en sorte que de tels drames soient toujours moins nombreux, associatifs, réseaux de jeunesse et institutionnels se mobilisent tout au long de l’année pour faire avancer les choses.

Animafac croit à la sensibilisation par les pairs. Parce que le message passe mieux, parce que le langage est partagé. Car les jeunes ont conscience depuis longtemps des dangers de la route et ils savent qu’ils ont un rôle à jouer dans cette sensibilisation. voici quelques exemples d’associations étudiantes investies sur ce terrain. Et pour que la sécurité routière soit l’affaire de tous, nous vous proposons également un kit d’action composé d’une fiche pratique et d’une liste des ressources disponibles. On s’y met tous ?

Tout voir

 » Ne laissez pas votre avenir se briser sur la route «  : tel est le message d’interpellation décliné auprès des jeunes selon les tranches d’âge. Une phrase en forme d’injonction, que nous ne manquerons pas d’entendre tout au long de cette Semaine de la Sécurité routière, et même au delà. Une formule pour toujours prévenir, alerter et favoriser la prise de conscience. Vers qui ? Vers nous « les jeunes » ! Et dans ce cadre, nous ne sommes pas les derniers à proposer des actions, à prendre l’initiative pour plus de prudence sur la route.

 

Mais du 13 au 20 octobre, ce ne sont pas moins de 2000 manifestations qui mobiliseront l’ensemble des acteurs dans les régions françaises : associations, pouvoirs publics, entreprises… Des actions qui ont pour objectif de rappeler à tous que le respect de la règle est la meilleure protection pour des déplacements sécurisés aussi bien à pied, à vélo, en scooter ou encore en voiture.

 

 » Tu préfères avoir l’air d’une tortue sur ton scoot ou…d’un légume sur ton lit d’hôpital ? «  Le ton est donné pour cette campagne 2008

Des affiches, 4 spots radio, des dépliants et des programmes courts diffusés chaque jour…

 

Les chiffres sont sans appel : c’est malheureusement toujours les hommes de 15 à 24 ans qui sont les usagers les plus exposés à l’accident… et 30% des tués sur la route ont moins de 25 ans… Inconscience de la jeunesse ?

On estime cependant que les efforts paient. Ainsi aujourd’hui, l’écart entre les pays européens s’est considérablement resserré. Au cours des dernières années, la France s’est rapprochée des « meilleurs pays européens » (Royaume-Uni, Suède et Pays-Bas). Malgré tout, les chiffres de mortalité sur la route restent encore trop élevés, notamment à cause des facteurs tels que l’alcoolémie ou la vitesse.

 

Parce qu’il est important de faire encore mieux, tout le monde est invité à mener des actions dans son territoire. Aujourd’hui, demain, cette semaine, tout au long de l’année.

 

Pour retrouver tous les outils de la campagne

Pour visiter le site « 100% jeunes » de la Sécurité Routière

 

Marre des campagnes de prévention pour la sécurité routière qui ne vous concernent pas ? Prenez l’initiative !

 

Pour la 8ème année consécutive, Animafac lance un grand concours de réalisations graphiques sur le thème de la sécurité routière. Fort du succès des précédentes éditions et notamment des affiches lauréates, « on perd, on meurt », ou encore « j’ai enfin trouvé une place libre », nous faisons une fois de plus le pari de la jeune création pour sensibiliser aux dangers de la route. Cette année le concours sera de nouveau ouvert à la création vidéo et à l’animation Flash, pour laisser libre cours à votre imagination.

 

Vous avez moins de 28 ans, des idées créatives plein la tête et des messages à faire passer ? Vous pouvez nous envoyer vos créations JUSQU’AU 7 NOVEMBRE 2008 :

 

Pour la catégorie « affiche » : 1. une version définitive et parfaitement lisible sur papier au format 40X60cm ou à défaut A3 (l’affiche finale fera 40X60 cm) 2. une version informatique sur CD ( format pdf ou jpeg)

pour la catégorie « clip vidéo » : une version informatique sur CD (format avi, d’une durée maximum d’une minute trente secondes)

pour la catégorie « animation Flash » : une version informatique sur CD (format Flash Média Player) d’une durée maximum de 15 secondes

 

Un jury sélectionnera les 5 meilleures créations dans chaque catégories sur des critères tels que la pertinence et le respect du thème, l’originalité, la lisibilité, l’impact… Les internautes pourront ensuite voter sur le site d’Animafac, parmi la sélection du jury, pour désigner l’affiche lauréate, le meilleure clip vidéo et l ’animation Frash la plus réussie. Ses auteurs bénéficieront d’un prix de 1 500 euros et les créations feront l’objet d’une diffusion nationale.

 

REGLEMENT DU CONCOURS DE CREATION MULTIMEDIA :

 

Article 1 – Les organisateurs. Animafac, réseau national d’associations étudiantes, point d’appui pour les initiatives étudiantes, organise, en partenariat avec la Délégation Interministérielle à la Sécurité et à la Circulation Routière, un grand concours national de création graphique. Le but est d’amener les jeunes à une réflexion sur ce thème et à la production d’un message intelligible sous la forme d’une affiche interpellative.

 

Article 2 – Les candidats. Le concours s’adresse aux jeunes de moins de 28 ans.

 

Article 3 – La sélection. La sélection sera effectuée par un jury composé de professionnels de la communication, d’artistes et d’acteurs de la sécurité routière. Les décisions du jury seront sans appel. Les lauréats qui concoureront dans trois catégories : création d’affiche, d’un clip vidéo et d’une animation Flash bénéficieront d’une dotation financière de 1.500 euros et d’une diffusion nationale de leur créations. Une pré-sélection de 20 créations par catégories sera effectuée parmi toutes les œuvres présentées. Ces créations intégreront une exposition de sensibilisation itinérante et seront diffusées sur l’ensemble du territoire via un CD mis à disposition par Animafac. Le jury s’attachera à évaluer l’impact des oeuvres en termes de communication selon les critères suivants : respect de la cible, impact visuel, lisibilité graphique, clarté du message, originalité du concept et de la recherche artistique.

 

Article 4 – Cession des droits. Les candidats retenus par le jury cèdent à Animafac leurs droits d’imprimer, de publier, de diffuser et de reproduire sous toutes formes leur création graphique. Ils déclarent que leur œuvre est entièrement originale et ne contient aucun emprunt à une autre œuvre de quelque nature que ce soit, qui serait susceptible d’engager la responsabilité d’Animafac. Les candidats participant acceptent que leurs noms soient publiés sans que ceci n’ouvre des droits. Animafac s’engage à n’apporter aucune modification de fond sans l’autorisation des auteurs.

 

Article 5 – L’envoi des créations graphiques et le calendrier. Le concours se déroule jusqu’au 7 novembre à minuit, le cachet de la poste faisant foi. Animafac se réserve le droit d’écourter, de proroger, d’annuler ou de reporter le concours si les circonstances l’y obligent. La responsablité de l’association ne saurait être engagée de ce fait. L’envoi d’une candidature vaut acceptation du présent règlement. L’envoi des dossiers en courrier recommandé avec accusé de réception n’est pas exigé, cependant l’organisateur ne saurait être tenu pour responsable des dossiers non parvenus. Les candidats s’engagent à respecter les délais prévus pour la livraison des créations. Ils devront nous faire parvenir les éléments suivants : Pour la catégorie « affiche » : 1. une version définitive et parfaitement lisible sur papier au format 40×60 cm ou à défaut A3 (sachant que l’affiche finale fera 40×60), 2. une version informatique sur CD (en format PDF ou jpeg) Pour la catégorie « clip vidéo » : une version informatique sur CD, format Avi, d’une durée maximum d’une minute trente secondes Pour la catégorie « animation Flash » : une version informatique sur CD, format Flash Média Player, d’une durée maximum de quinze secondes

 

Les créations doivent être envoyées à Animafac :

23 rue Dagorno, 75012 Paris

 

Article 6 – Informatique et libertés. Dans le cadre de l’article 27 de la loi informatique et libertés du 06.01.1978, les participants disposent d’un droit d’accès et de rectification aux coordonnées les concernant sur demande écrite à l’adresse d’Animafac.

 

Pour télécharger l’affiche et la diffuser autour de vous : cliquez ici

Les jeunes d’ Avenir Santé ne sont pas des tristes sires au discours moralisateur, mais bien plutôt des joyeux lurons qui ont décidé de faire de la prévention au coeur de la fête. Agissant largement dans le champ de la prévention des risques depuis sa création en 1998 (accidents de la route, dépendances aux drogues et à l’alcool, et Sida), Avenir Santé est aujourd’hui une association reconnue et présente dans bon nombre de villes françaises (Paris, Lyon, Toulouse, Nantes, Montpellier, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Grenoble, Valence, Annecy, Chambéry)

 

Un stand et des étudiants. Intéressons-nous ici à son action ciblée sur la Sécurité routière… Tenir un stand ou faire un intervention en solo est souvent difficile et pas très dynamique pour le public, Avenir Santé l’a bien compris. Par groupe de 4 au minimum, les bénévoles de l’asso, munis d’outils de communication pertinents et efficaces, animent des des actions conviviales et motivantes.

 

Les « Anti-Cartons ». Sur les actions de prévention routière, c’est leur surnom. Les jeunes étudiants d’Avenir Santé sont là où les risques se prennent. Ainsi, vous les avez peut-être déjà croisé à la sortie d’une soirée étudiante (tonus…) ou d’une discothèque. Loin du discours moralisateur, ils laissent libre cours à l’échange ; ils ne sont pas des casseurs d’ambiance et se fondent dans la fête ! Formés à la prévention des risques, ils viennent de toutes les filières et veulent faire prendre conscience aux étudiants que les accidents peuvent avoir des causes multiples.

 

Mais déjà, tu sens la force de l’Anti-carton monter en toi ? Va faire le « test » pour savoir quel Anti-carton !

 

Parce qu’on est toujours plus forts à plusieurs, Avenir Santé comme Voiture & Co sont investis dans les événements d’envergure européenne que les associatifs jeunes mènent ensemble.

 

Pour plus d’infos sur les actions d’Avenir Santé

 

ON EN PARLE

– L’association a récemment fait l’objet d’un reportage diffusé l’émission de Marcel Ruffo (« Le mieux c’est d’en parler », France 3, dimanche 12 octobre à 17h10).

– Pour lire l’article du Magazine La Vie qui parle des actions de l’association :

C’est véritablement un phénomène générationnel… Mais ce qui passait d’abord pour une contrainte est vite devenu une pratique appréciée par ses adeptes. Coût de l’essence, de l’autoroute, de l’entretien d’une voiture, risques sur la route, cherté des billets de train. Notre mobilité a connu un sérieux coup de frein ces dernières années… Pour autant, pas question de renoncer à notre liberté de déplacement, aux visites à la famille, aux amis, alors on s’organise. Le Covoiturage, c’est plus que tendance, et voyager à plusieurs, c’est super sympa ! Covoiturage & co avait vu le vent venir ! Ça fait 10 ans déjà que cette association étudiante promeut des nouvelles pratiques de mobilité économiques, durables et responsables. Et pour fêter cette (première !) décennie, elle a intègré cette année le Groupe SOS, constitué d’associations et d’entreprises de l’économie sociale.

 

Entre prévention et promotion du covoiturage, l’association agit partout où le risque est multiplié. Salariés et bénévoles sont investis pour valoriser le conducteur qui ne boit pas en soirée et impliquer les jeunes d’un territoire qui veulent s’impliquer dans des actions de sécurité routière.

Route 25. Les jeunes européens mobilisés pour la Sécurité routière. Assez des constats ! Les jeunes européens investis dans des actions de Sécurité routière sont décidés à faire avancer les choses. L’objectif de ce projet est de créer une dynamique de coopération entre tous les jeunes acteurs associatifs européens de la sécurité routière. Un colloque à organiser, un collectif à animer, des outils à partager, des messages communs à porter, pour donner plus d’ampleur aux projets. Les soirée Clean ou la Nuit européenne sans accident sont les deux premiers événements phares de cette dynamique.

 

Pour en savoir plus sur le projet Route 25

 

Zoom sur la Clean Party ! Toujours inventifs et ingénieux, les jeunes de Covoiturage & Co propose LA soirée pour s’amuser en toute liberté…Sans consommer une seule goutte d’alcool ! Des massages, des cocktails 100% purs jus,des épreuves sportives…. Tout est fait pour s’amuser sans pour autant prendre des risques. Le maître mot : responsabilisation, convivialité et positivisme !

 

Pour en savoir plus sur la Clean Party

Pour tout savoir sur Covoiturage & Co

Tenaces, motivés et impliqués, les bénévoles de La Route des Jeunes se bougent pour faire mentir les chiffres morbides des accidents de la route. L’association a déjà 10 ans d’actions de sensibilisation derrière elle ; et si le bureau national a fermé ses portes après 10 ans d’intense activité, les sections régionales ont repris le flambeau pour toujours plus d’alerte et de prévention.

 

Leurs actions ont pour but d’encourager les jeunes à désigner parmi eux le conducteur dès le début de la soirée. En échange d’une entrée ou de boissons gratuites, les conducteurs confient leurs clés de voitures aux bénévoles de La Route des Jeunes , et devront pour les récupérer, souffler dans un éthylomètre attestant leur respect du taux légal d’alcoolémie.

 

Ainsi, pour cette semaine de la sécurité routière, la section PACA passe une nouvelle fois à l’action pour une nouvelle édition de la NUIT ZERO ACCIDENT, menée avec d’autres associations des Bouches du Rhône .

 

Amis fêtards, vous retrouverez ainsi La Route des Jeunes PACA au :

– Stax Club , Grand quartier à CHATEAURENARD

Big Ben , Place Georges Clémenceau à CASSIS

 

Sortez !…et revenez !

Les jeunes d’ Avenir Santé ne sont pas des tristes sires au discours moralisateur, mais bien plutôt des joyeux lurons qui ont décidé de faire de la prévention au coeur de la fête. Agissant largement dans le champ de la prévention des risques depuis sa création en 1998 (accidents de la route, dépendances aux drogues et à l’alcool, et Sida), Avenir Santé est aujourd’hui une association reconnue et présente dans bon nombre de villes françaises (Paris, Lyon, Toulouse, Nantes, Montpellier, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Grenoble, Valence, Annecy, Chambéry)

 

Un stand et des étudiants. Intéressons-nous ici à son action ciblée sur la Sécurité routière… Tenir un stand ou faire un intervention en solo est souvent difficile et pas très dynamique pour le public, Avenir Santé l’a bien compris. Par groupe de 4 au minimum, les bénévoles de l’asso, munis d’outils de communication pertinents et efficaces, animent des des actions conviviales et motivantes.

 

Les « Anti-Cartons ». Sur les actions de prévention routière, c’est leur surnom. Les jeunes étudiants d’Avenir Santé sont là où les risques se prennent. Ainsi, vous les avez peut-être déjà croisé à la sortie d’une soirée étudiante (tonus…) ou d’une discothèque. Loin du discours moralisateur, ils laissent libre cours à l’échange ; ils ne sont pas des casseurs d’ambiance et se fondent dans la fête ! Formés à la prévention des risques, ils viennent de toutes les filières et veulent faire prendre conscience aux étudiants que les accidents peuvent avoir des causes multiples.

 

Mais déjà, tu sens la force de l’Anti-carton monter en toi ? Va faire le « test » pour savoir quel Anti-carton !

 

Parce qu’on est toujours plus forts à plusieurs, Avenir Santé comme Voiture & Co sont investis dans les événements d’envergure européenne que les associatifs jeunes mènent ensemble.

 

Pour plus d’infos sur les actions d’Avenir Santé

 

ON EN PARLE

– L’association a récemment fait l’objet d’un reportage diffusé l’émission de Marcel Ruffo (« Le mieux c’est d’en parler », France 3, dimanche 12 octobre à 17h10).

– Pour lire l’article du Magazine La Vie qui parle des actions de l’association :

Soyons sociaux
Réagir c'est agir