Association amiénoise créée en 2011, Vox Picardie diffuse l’Echo des Amphis, un mensuel pionnier dédié à l’actualité culturelle et étudiante de la région. Olivier Varennes, son président, nous en dit plus sur sa démarche et sa conception du rôle d’un média étudiant.

 

Quelques mots sur le projet de l’asso Vox Picardie ?

 

L’association a été créée en 2011. Elle produit et diffuse 5000 exemplaires d’un mensuel gratuit dédié à l’actualité étudiante et culturelle des jeunes en Picardie. Son rythme de parution est calqué sur le calendrier universitaire. Nous réalisons donc 8 numéros par an. C’est une grande première. Avant l’arrivée de Vox Picartie et de son magazine l’Echo des Amphis, rien n’existait dans ce domaine. Dans chaque numéro, nous traitons également un dossier spécial centré.

 

Des exemples de dossiers traités dans l’Echo des Amphis?

 

Il y a quelques mois, nous avons consacré notre dossier central à une série de portraits de profs et d’étudiants. Une petite mosaïque de profils variés. Le prochain numéro sera, quant à lui, dédié à la Citadelle d’Amiens. Il s’agit d’un vaste plan de restructuration urbaine comprenant notamment une toute nouvelle université conçue par Renzo Piano, le père du Centre Beaubourg à Paris.

 

Et comment cela se passe sur le terrain ?

 

Tout est affaire de reconnaissance et de notoriété. Avant d’être reconnu, il faut être connu. Nous démarchons les associations de la région en leur présentant notre projet. Il faut aller chercher l’info. C’est impératif. Et nous le faisons avec toutes les structures, qu’il s’agisse d’un syndicat étudiant ou d’une association culturelle. Nous sommes là pour rendre compte de l’actualité globale.

 

Mais rien de tout cela n’aurait été possible sans le soutien de l’Etudiant Autonome. Ils nous ont vraiment aidé à développer le projet et n’ont pas hésité à partager leur propre expérience. Je les en remercie sincèrement. Leur aide a été précieuse.

 

Selon toi, quel est le rôle d’un média étudiant sur son campus ?

 

Je pense qu’il faut rester objectif et traiter l’info le plus équitablement possible. Je défends la presse papier. C’est un combat militant. Malgré les réticences des financeurs et des autres interlocuteurs qui voient le papier mourir à petit feu, je défends les qualités nobles du papier. Le recul sur l’information, le développement, la valeur ajoutée au sujet. En tant que média étudiant, on se doit de défendre cette qualité. Pas de production au rabais. On doit également informer les étudiants sur des sujets variés. Le but, c’est également de leur ouvrir les yeux sur ce qui se passe autour d’eux tout en confrontant les points de vue et les regards.

 

Nous sommes également ouverts aux contributions extérieures. C’est d’ailleurs le sens de notre démarche. Nous entendons ouvrir notre ligne éditoriale à toutes les propositions. L’Echo des Amphis, c’est un modèle participatif et collaboratif avant tout.  

 

Le projet de Vox Picardie vous intéresse ? Connectez-vous sur la page facebook de l’association et followez-la » sur Twitter. Et si d’aventure la conception d’Olivier sur les médias étudiants vous interpèle, n’hésitez pas à nous le faire savoir. 

 

Crédits Photo : @Olivier Varennes

Soyons sociaux
Réagir c'est agir