La webradio la Dissonante est créée au début de l’année 2009. Elle est le fruit de l’initiative d’étudiants du master « Technologies numériques, conception, médiation et valorisation de produits culturels » de l’université d’Angers, qui y travaillent, pour la plupart, dans le cadre d’un projet tutoré. Aujourd’hui pleinement indépendante, la Dissonante s’apprête à fêter ses deux ans d’existence et mesure le chemin accompli. Récit.

Janvier 2009, une nouvelle venue se fait entendre sur le web. Portée par une poignée d’étudiants de master, la Dissonante diffuse sur Internet des créations musicales et quelques émissions. Projet en lien avec le master pour la plupart de ses initiateurs, la jeune webradio angevine n’a alors encore pas de visibilité à long terme. Elle pourrait cesser son activité au bout de quelques mois, une fois l’année universitaire achevée. Mais il n’en sera rien, et l’équipe saura la faire grandir, évoluer et se pérenniser.

Rapidement, la Dissonante va se constituer en association indépendante de celle des élèves du master à laquelle elle était initialement rattachée. Ses animateurs et autres acteurs qui ne sont pas étudiants vont ainsi pouvoir en devenir membres à part entière. Le projet évolue hors de son cadre initial et cette autonomisation progressive conduit l’association à quitter le giron universitaire qui l’a vu naître. La Dissonante se met donc en quête de nouveaux locaux et s’installe au centre d’Angers en avril, avec six autres associations (AFEV, Angers Calling, Buzz Mediatik, CEMEA, Diversité et  GENEPI – voir cet article pour plus d’informations). Entretemps, un festival de quatre jours a été organisé en janvier 2010, proposant des événements gratuits dans toute la ville.

En novembre, la Dissonante achève sa mue. Alors que ses fondateurs ont tous terminé leurs études, elle est désormais pleinement porteuse de son propre projet, capable d’accueillir et de former de nouveaux bénévoles dans ses locaux et animée par une salariée qui en coordonne les projets à temps plein. L’association a également mis en place des permanences thématiques et organise, dans les lycées, des ateliers pédagogiques portant sur les médias.
Elle reste cependant à destination des étudiants et offre à ceux qui souhaitent s’y investir comme bénévoles la possibilité d’accéder à un espace de liberté et de création, tout en apprenant des techniques de base et en accédant à un réseau culturel. En effet, pouvoir proposer des émissions à une webradio qui diffuse quotidiennement de 10h à minuit – aussi bien des émissions que de la musique, des enregistrements ou des interviews – et qui a su établir des partenariats notamment avec les scènes locales (le Chabada et le Quai), cela ouvre de nombreuses perspectives. Il sera d’ailleurs possible de trouver une page de présentation de l’association sur le nouveau site de l’université d’Angers.

Alors qu’elle s’apprête à fêter ses deux ans d’existence le 21 janvier 2011, la Dissonante a déjà accompli un beau parcours et su s’imposer comme un webmedia avec lequel compter ainsi que comme un acteur culturel important de la ville d’Angers.

 

* Visiter le site de la Dissonante

Soyons sociaux
Réagir c'est agir